Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

30 sep.

Analyse box-office s38

  1. World Trade Center 391 102 (418)
  2. Les aristos 365 181 (388)
  3. Quand j'étais chanteur (-38%) 242 827 (410)
  4. Président 182 173 (306)
  5. Je vais bien, ne t'en fais pas (-31%) 150 (658)
  6. Little Miss Sunshine (-14%) 106 848 (93)
  7. Ma super ex (-52%) 102 066 (376)

Ca commençait pourtant bien avec plusieurs signes qui laissaient présager

Lire la suite


29 sep.

Ca m'énerve !

Il ne suffit pas qu'un film soit bien réalisé, bien joué, bien monté ...il faut encore qu'il soit crédible .Ce qui ne signifie pas réaliste La science-fiction n'est, par définition, pas réaliste ; mais une fois que l'axiome de base est accepté (autre planète, super-pouvoirs, futur),l'histoire doit être crédible - je reviendrai dans une autre page sur ce type de situation .

Son déroulement doit suivre une certaine logique .Et c'est souvent ce point qui différencie un bon d'un mauvais scénario . C'est bien évidemment quand on a la conjonction de tous ces éléments qu'on sort d'une séance enthousiaste .

Prenons un exemple : Miami Vice . Oublions le jeu des acteurs (affligeant), la réalisation (hystérique),l'image (tellement terne que ni les actrices, ni les bateaux, ni les voitures, ni les paysages ne sont mis en valeur), ... et penchons-nous sur la scène la plus stupide que j'ai vu depuis des années . Les flics s'infiltrent chez un trafiquant super-méchant ; une de leur collègue est prise en otage, et pour la sauver, les 2 flics mènent une opération avec l'aide de la police (en uniforme) ; le bras droit du super-méchant filme toute la scène avec des caméras de surveillance . Quelques temps plus tard, pour prouver à son patron qu'il a tort de faire confiance au 2 flics, il lui montre un film .et quel est ce film ??? Pas l'opération où ils travaillent avec la police ! ce serait trop simple... non, il trouve plus fort de lui montrer sa petite amie qui danse avec le flic ! Si, ça, ça prouve pas que c'est des traîtres ! (surtout si on se souvient qu'il sait déjà qu'elle couche avec, puisqu'elle le lui a dit) .

Voici le genre d'absurdité scénaristiques qui rendent un mauvais film exaspérant .


28 sep.

Little miss sunshine

Date de sortie : 06 Septembre 2006
Réalisé par Jonathan Dayton, Valerie Faris
Avec Greg Kinnear, Toni Collette, Steve Carell
Film américain.
Genre : Comédie / Durée : 1h 40min.

Little miss sunshine n'est pas un petit film sympathique sur une petite fille sympathique qui part tenter sa chance dans un concours de petites miss. Non.

Little miss sunshine a tous les atouts d'un grand film. Dans ce road movie familial, aucun personnage n'est laissé pour compte. Le réalisateur prend le temps de dépeindre chacun des membres de cette famille déjantée qui tente de se réconcilier.

Le prétexte, celui d'accompagner la cadette de 7 ans à un concours de petites miss, est l'occasion de raconter l'histoire d'un père de famille ambitieux et optimiste et pourtant raté, celle d'un grand père lubrique et cocaïnomane, celle d'un oncle homosexuel et dépressif, celle d'un adolescent rebel, celle d'une mère courage prête à tout pour arrondir les angles et enfin celle d'une petite fille boulotte mais sans complexe. C'est le regard candide et inoffensif de cette petite qui donne à ce film sa touche de tendresse et d'espoir. Et c'est finalement elle qui parviendra à réunir une famille en implosion.

Ce film mérite, sans aucun doute, ses titres de gloire. A voir.


27 sep.

Démarrage Indigènes

courte news pour vous signaler les chiffres d'Indigènes à Paris 14h:

- 2 953 personnes pour 30 écrans soit une moyenne de 98 spec/ec, c'est pas mal mais pas non plus le rush. Sur Paris et périphérie les résultats sont les mêmes 4 768 personnes dans 52 salles soit 92 spec/ec

à suivre ...


27 sep.

Indigènes: futur succès ?

Fiche Allocine

Réalisé par Rachid Bouchareb

Avec Jamel Debbouze, Samy Naceri, Roschdy Zem

On ne peut pas passer à coté de ce film qui sort aujourd'hui. Alors, Indigènes un futur roi du box-office ?

Rien n'est moins sur, si le film à aujourd'hui une notoriété évidente et si les critiques sont presque toutes positives il ne faut pas oublier que Joyeux Noël à eu un démarrage poussif en son temps et que le résultat final (2 000 000) doit être en deça des attentes des distributeur/producteur.

Aujourd'hui les valeurs d'Indigènes sont essentiellements historiques et peut cinématographique, ce qui n'est pas dramatique car beaucoup de spectateurs cherchent à se cultiver en allant au cinéma mais par contre cet argument à du mal à toucher les 15-25 ans

Donc une sortie à suivre de très prêt ...


27 sep.

Cars

Aucun doute, le dernier né de la famille Pixar allait cartonner aux Box-Office. Les critiques étaient unanimes saluant à la fois la prouesse technologique, des voitures qui ont des sentiments et le retour du magicien John Lasseter à la réalisation (Toys Story c'est lui).

Pendant la promo du film on nous a copieusement expliqué combien ce film était authentique et personnel, Mr Lasseter est un fan de voiture, intelligent et fin car c'est un Pixar. D'ailleurs le distributeur n'a pas lesiné sur les moyens pour lancer son blockbuster: une date de sortie fixée en Juin soit juste avant les vacances scolaires, un casting de voix première classe (Guillaume Canet, Cécile de France, Bernard-Pierre Donnadieu) et un marketing impressionant avec une sacrée collection de produits dérivés présents avant la sortie du film. Une concurrence sur son créneau quasi inexistance (Poséidon était la seule grosse sortie de cette période).

Et pourtant le résultat n'est pas au rendez-vous. Une première semaine à 438 000 entrées pour 733 copies soit la très médiocre moyenne d'à peine 600 spectateurs par écran. Bref une sortie ratée.

Heureusement le film est porté par un bouche à oreille plutôt positif (3 étoiles Allocine), ce qui lui permet de se payer le luxe de faire une deuxième semaine au dessus de la première avec 502 000 spectateurs pour le même nombre de copies, du coup le distributeur sauve les meubles et rate de peu les 2 000 000 d'entrées (le film fait finalement 1 970 000). Ce qui fait tout de même un coef 1ère semaine / fin de carrière de 4 ce qui est plutôt bon.

On ne peut pas repprocher a BVI de ne pas avoir porté le film jusqu'au bout, puisqu'il y avait toujours 674 copies en 5ème semaine pour seulement 146 000 entrées (216 spec/écran) preuve qu'il a fait pression sur les exploitants pour que le film soit toujours programmé.

Quels sont les raisons de ce relatif échec sur le territoire Français ? (pour mémoire aux US le film après un début également timide à finalement récolté plus de 240M$ ce qui le classe dans les 3 plus grosses recettes pour l'année 2006).

On la dit et redit mais aujourd'hui un film d'animation 3D n'est plus aussi attractif qu'avant et on ne peut plus compter sur l'effet nouveauté

Autre constat, Pixar n'est plus une marque qui déplace en masse les grands et les petits, surement un effet collateral du Shrek de Dreamworks.

Enfin le public pour ce genre de film avait déja fait le déplacement pour l'Age de Glace 2 en Avril qui finissait, lui, sa carrière au dela des 6 500 000 entrées.

Pas seul en enfer, La carrière de Nos Voisins les Hommes avec ses 1 459 000 d'entrées au compteur devrait mettre un peu de baume au coeur de BVI, mais comme on dit: le malheur des uns ne fait pas le bonheur des autres...


26 sep.

Pride and Prejudice de Joe Wright

Fiche Allocine
Date de sortie : 18 Janvier 2006 - Réalisé par Joe Wright (I)
Avec Keira Knightley, Matthew MacFadyen, Brenda Blethyn
Film américain.
Genre : Romance, Comédie
Durée : 2h 7min.
Année de production : 2004

On ne peut manquer ce film qui est une magnifique adaptation du roman de Jane Austen. Joe Wright a su respecter l'âme de cette oeuvre majeure tout en y apportant une certaine modernité.

Car l'histoire de Lizzie et de monsieur Darcy telle que nous la raconte le réalisateur paraît bien intemporelle et ne peut que faire rêver les romantiques inconditionnels. Matthew Mac Fadyen en monsieur Darcy surpasse de loin Colin Firth dans l'adaptation de la BBC de 1996.

Sensible et mesuré, il donne à ce personnage une dimension humaine dont Colin Firth l'avait privé. Ce film est à voir et à revoir. Les scènes au cours desquelles les deux acteurs principaux se rencontrent,se parlent, se dévisagent, se disputent, se haissent et s'aiment en silence lui donnent toute sa force et sa grandeur. Les autres acteurs ne sont pas en reste et lui apportent d'ailleurs une certaine légèreté (Mister Colllins ou la famille Benett au complet).

Donc, à ne manquer sous aucun prétexte!


25 sep.

Box-office week-end S38

1. World Trade center : 343 581
2. Les Aristos : 308 629
3. Quand j'étais chanteur : 197 937
4. Président : 148 463
5. Je vais bien, ne t'en fais pas : 120 962

Petite analyse:
  • C'est pas terrible pour WTC et la PDM à du mal à se maintenir, ce qui ne prédit rien de bon pour la semaine/fin de carrière
  • Les aristos s'en sort plutôt bien mais le bouche à oreille n'a pas l'air bon (voir critique Allocine) c'est un indicateur interessant à suivre ca cela n'a pas empeché Camping de cartonner
  • Quand j'étais chanteur, chute malgré l'augmentation du nombre de copies ce qui montre que les lois du BO sont ...
  • Je vais bien...resiste bien
  • Président me semble être la confirmation d'une déception

25 sep.

Meetic le film

La société de production "Open Art Production" aurait mis en chantier Meetic, Le film. Inutile de vous rappeler que Meetic est le premier site de rencontre Européen, côté en bourse et parti prenant dans ce projet qui fleure bon le marketing puisque le site participe à l'écriture du scénario (sic).

On connaissait le placement des marques/produits dans les films (la Z3 de BMW dans un James Bond étant l'example typique) qui met du beurre dans les pâtes des producteurs, mais là ca ressemble plus à un spot de pub d'1h30 à la gloire du service de rencontre qu'à un véritable projet artistique.

Mais comment un tel projet peut-il naître ? Le fait que Meetic et Open Art Productions soient deux sociétés qui résident sur la côte d'azur ne peut décemment pas être la seule réponse ? Et surtout, j'avoue une curiosité pour connaître le montage financier. Ce qui est très étonnant, c'est que le distributeur en faisant la promotion du film va finalement afficher dans toutes les villes de France des publicités pour Meetic. Si on pousse le raisonnement, le producteur à peut être même payé pour avoir le droit d'utiliser le logo de meetic...

On avait déja connu avec You've got mail une énorme publicité pour le service Internet AOL. Le film contenait tous les éléments distinctifs du service: le titre reprenait la célèbre phrase lors de la réception d'un email, on pouvait voir Tom Hanks et Meg Ryan utiliser le service et même lancer une session d'Instant Messaging (IM). Le succès du film avait d'ailleurs boosté les abonnements au service.

Il me semble que pour Meetic (la société) cela soit déja un bon plan ...


21 sep.

Quel est le point commun entre Prison Break et Rush Hour ?

La réponse est ...

... Brett Ratner qui est le co-producteur de cette série fantastique et à qui l'on doit aussi ce buddy-movie terrifiant et pas dans le sens cinématographique du terme.


21 sep.

Démarrage France du 20/09/06

  • World Trade Center: 54 277 (415)
  • Les aristos: 38 479 (388)
  • Président: 22 610 (306)

Ce sont des démarrages assez faibles pour ce mercredi, à titre indicatif le film de Valérie Lemercier, Palais Royal sur un thème similaire avait fait 115 702 entrées sur 515 écrans soit une moyenne deux fois supérieur à celle de son petit frère Les Aristos 99.

Albert Dupontel en "Président", peine aussi à trouver son public. La mauvaise moyenne qui pointe péniblement à 74 montre un très faible interêt pour ce qui était tout de même une grosse sortie (6M€ de budget). Est-ce le thème ou la campagne un peu austère qui n'a pas séduit ?

Quand on regarde les stats du CNC on voit que Septembre n'est pas un bon mois pour les entrées, 2006 n'a pas l'air de déroger à cette règle.


21 sep.

Analyse du B.O semaine 37

  1. Quand J'étais Chanteur: 391 284
  2. Je vais bien, ne t'en fais pas: 219 708
  3. Ma Super Ex: 214 804
  4. Pirates des ...: 155 374
  5. Little Miss Sunshine: 124 185

Beau démarrage pour le dernier film de Gérard Depardieu qui affiche (et c'est le plus important) une très belle moyenne de spectateurs par écran (1400) ce qui est signe d'une belle attente du public. Fait relativement inédit (mais Europacorp nous avait déja fait le coup avec le film du Boss/Besson) en matière de distribution, le nombre de copies va augmenter (+150) en deuxième semaine, ce coup-ci c'est un signe d'une forte demande des exploitants. Hasardons nous à quelques pronostics pour la semaine prochaine avec une deuxième semaine dans les mêmes eaux que la première (plus de 350 000 entrées) ce qui passerait ce film définitivement du côté des succès....

"Je vais bien..." poursuit sa jolie carrière et gagne des spectateurs en deuxième semaine, près de 430 000 au compteur. Le choix du distributeur de ne pas 'assommer' avec son film intimiste est pour le moment une bonne stratégie, le film peut atteindre les 650 00 entrées ce qui serait une très bonne surprise. Ca ressemble au "Petit Lieutenant" qui avait fini avec 650 000 entrées, déja distribué par Mars.

"Little Miss Sunshine" connait le même succès, il serait interessant d'avoir la statistique du nombre de spectateurs communs à ces deux films.

Comme prévu dans un précédent article, "Ma Super Ex" fait un relatif mauvais score, l'effet "Kill Bill" est maintenant loin et les mauvais film de Uma Thurman (Petite confidence à ma psy) ne peuvent plus créer la suprise.


21 sep.

On la vu ou Mélanie Laurent ?

Vous avez pu remarquer et lire dans la presse spécialisée et grand public que Mélanie Laurent est une actrice qui à déja tourné avec les plus grands réalisateurs M. Blanc dans Embrassez qui vous voudez, J. Audiard dans De Battre mon coeur....

Vous avez vu ces films, non ? et pourtant impossible de se rappeler le rôle de la jolie Mélanie, laissez moi alors vous éclairer:

Dans "Embrassez...", Mélanie joue la petite amie de Gaspard Ulliel, lui même le fils de Karine Viard et Bruno Poladylès ca y est ca vous reviens ?

Quant à "De Battre mon coeur...", c'est la jeune prostituée qui a une scène d'anthologie avec Romain Duris dans le vestiaire d'une piscine d'un grand hôtel Parisien

voila pour l'éclairage


18 sep.

Box-office week-end

Un beau début de semaine boosté par la rentrée du cinéma.

Box-Office France week end 5 jours :

1. Quand j'étais chanteur : 330 646
2. Ma Super Ex : 193 813
3. Je vais bien, ne t'en fais pas : 180 948 (+11%)
4. Pirates des caraïbes 2 : 139 558 (+8%)
5. Little Miss Sunshine : 104 794 (+38%)

Quand j'étais chanteur démarre solidement, et affiche une très bonne moyenne par copie. La première semaine devrait être aux alentours de 500 000 entrées ce qui nous laisse présager d'un futur nouveau succès car si le bouche à oreille fonctionne, le film pourrait dépasser les 1,5 milions d'entrées.

En deuxième position, Ma Super Ex ne fait pas un très bon début et ne devrait pas être à la hauteur de Petite confidence à ma Psy (toujours un mystère pour moi) qui à fini sa carrière au dela des 800 000 entrées si ma mémoire est bonne.

Toutes les continuations gagnent des entrées, "Je Vais bien..." et "Little Miss..." continuent une carrière sans faute. Dur de faire un pronostic mais le milion pour le premier et les 500 000 pour le deuxième sont réalisables vu d'aujourd'hui.

Etonnant pour "Je vais bien...", vu la faible notoriété de la distribution (Kad Mérad et Mélanie Laurent ne sont pas des têtes d'affiche), comme quoi une très bonne critique peut, de temps en temps, participer à la carrière d'un film.


17 sep.

Michael Moore prend la défense de Tom Cruise

On n'attendait pas là l'apprenti-cinéaste Oscarisé et Palmé (un comble vu la piètre performance cinématographique qu'il nous a pondu) pour Fahrenheit 9/11 puisque lors d'une interview il a pris ouvertement la défense de l'acteur. Voici une petite traduction maison:

"Quel est son crime ? Il a sauté sur le canapé de Oprah ? Il est un peu fou. Après tout c'est normal, c'est un acteur ! Vous ne pouvez pas être acteur sans être un peu différent / excité / déprimé que l'homme moyen."


propulsé par DotClear