Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

26 oct.

Analyse Box-office France semaine 42: un 1er (Rush Hour) pas au top ...

La loi des séries n'aura pas lieu
On a eu le droit cet été à une litanie de suite (je ne vous ferais pas l'affront de recommencer la répétition). Toutes ont cartonné au box-office. Enfin l'exception qui peut confirmer la règle se présente puisque Rush Hour 3 ne fera pas aussi bien que ses prédécesseurs (1.5 millions d'entrées). La moyenne n'est pas terrible (665 s/c) et même si les vacances vont lui permettre de se reprendre un peu il ne fera surement pas le million d'entrées.

Deux millionnaires et Français en plus
Cette semaine voit Un secret et 99 F atteindre le chiffre mytique du million d'entrées. C'est suffisamment rare (en ce moment) pour le dire. D'autant que leur carrière est loin d'être finie. Un Secret pourrait atteindre les 1.8 millions d'entrées alors que les 1.3 millions sont à la portée de 99 F.

Des démarrages poussifs
Invasion avec pourtant Nicole Kidman et Daniel Craig ne fait pas recette (362 s/c). Il pourra finir sa carrière en dessous de 200 000 entrées (la claque). Jane ne fait pas non plus d'étincelle avec ses 90 000 entrées (moyenne de 331 s/c) et Secret Sunshine malgré de bonnes critiques peine au démarrage (429 s/c). Le parc de 59 salles laissait pourtant présager d'une bonne moyenne (les voix du box-office ...). Deux vies plus une ne derroge pas à la règle avec pourtant, lui aussi, un parc de salles limité puisqu'il fait 486 s/c avec 57 000 entrées. Il peut à peine espérer plus de 100 000 entrées.

Lire la suite


25 oct.

Démarrage France: "Errare humanum est, perseverare diabolicum"*

Je me suis encore trompé. A ce rythme là je crois que je vais arrêter les pronostics... non je blague (pour l'arrêt des pronostics pas sur le fait que je me sois trompé). Le coeur des hommes 2 démarre fort et Le deuxième souffle aura certainement besoin d'un troisième (souffle):
Voici les entrées 1er jour France:
- Le coeur des homme 2: 70 373 entrées
- Les rois de la glisse: 49 812 entrées
- Le deuxième souffle: 41 351 entrées

*: Il est humain de se tromper, persévérer (dans l'erreur) est diabolique


24 oct.

Box-office France semaine 42: deux nouveaux millionnaires et de la stabilité...

Encore une semaine marquée par la stabilité des films en continuation et un démarrage moyen des nouveautés ...
1Rush hour 3318 681318 681
2Un secret (-21%, 3)263 3421 053 538
3Michael clayton254 575254 575
4Un jour sur terre (-14%, 2)246 731534 858
599 f (-27%, 4)118 0521 054 647
6Bienvenue chez les robinson116 057116 057
7Invasion90 54790 547
8L'assassinat de jesse james pa... (-33%, 2)78 046195 156
9Resident evil : extinction (-50%, 3)74 366525 036
10L'ennemi intime (-39%, 3)71 195377 565

Nombre d'entrées cette semaine: 2 223 509 entrées (source cbo).

23 oct.

Dur de faire des pronostics cette semaine ...

Cette semaine voit débouler sur nos écrans pas moins de 4 grosses sorties (plus de 350 écrans). Faire un pronostic devient donc sacrément hasardeux mais qui ne tente rien n'a rien :-)
Le deuxième souffle fait parti des gros projets de cette année. Un projet ambitieux (remake d'un film de Jean-Pierre Melville), un réalisateur confirmé (Alain Corneau) et surtout un casting à-la d'Ocean Eleven !!!
Le film vise clairement les 2M d'entrées de 36 Quai des Orfèvres qui a surement permis que Le deuxième souffle se monte. Cependant les critiques sont assez partagées et les 1er spectateurs ne sont tous très emballés. Dans tous les cas le distributeur aligne les copies (586) mais depuis le traumatisme Minor je me méfie. Point positif pour c'est que le public adulte à repris gout pour les salles obscurs (cf. Un Secret) par contre la concurrence est rude. Si la 1ère semaine devrait se situer dans les 400 00 - 500 000 entrées tout va se jouer sur le bouche à oreille.
-> Mon pronostic: 1 200 000 entrées

Le coeur des hommes 2 rafle lui 517 écrans. Les 1.5 millions d'entrées du 1er y sont certainement pour beaucoup. L'affiche nous plante le décor: on reprend les mêmes et on recommence. Sauf que cette fois-ci la critique est plutôt tiède, voir carrément froide (1 étoiles chez Première et Ciné Live). Je ne parlerais pas de Studio qui est surement incapable d'une critique impatiale vu que le réalisateur (Marc Esposito) est le fondateur du journal. Ce qui est sur c'est que le film bénéficie d'un véritable capital sympathie mais est-ce suffisant ? Je parie sur une 1ère semaine en demi-teinte (650 s/c) et un bouche à oreille négatif.
-> Mon pronostic: 700 000 entrées


23 oct.

"Le Coeur des hommes 2" le jeu des chaises musicales

Je n'ai pas encore vu la suite du très médiocre Coeur des hommes mais force est de constater que la production ne s'est pas trop foulée pour l'affiche.
La seule différence entre le 1 et le 2 c'est que les acteurs ont changé de place... et que le titre est maintenant en bas. Quelle preuve d'originalité ! Espérons que le film aille un peu plus loin que ce que l'affiche laisse présager.

  

22 oct.

Box-office week-end semaine 42: Rush Hour décoit

Une petite 1ère place pour le 3ème volet de Rush Hour. Michael Clayton sans faire d'éclat réussi son démarrage...
- 1. Rush Hour 3: 284 801 entrées
- 2. Michael Clayton: 213 446 entrées
- 3. Un Secret: 208 924 entrées
- 4. Un jour sur terre: 191 488 entrées


21 oct.

"Jane", becoming Jane

En cloque   l'avis
de
Julie
bon
Décidément le titre original (Becoming Jane) est bien meilleur que le titre français. Car Jane c'est avant tout l'histoire par laquelle Melle Jane Austen est devenue une romancière d'exception, une figure marquante de la littérature anglaise du XIXème siècle.
Le film fait preuve d'un grand souci: celui d'expliquer la construction psychique de cette romancière, les fondements de son oeuvre, les racines de l'atmosphère commune à tous ses romans.
Pourtant l'objectif du film n'est pas immédiatement perceptible. Le début de Jane ressemble d'ailleurs étrangement à un mauvais ersatz d' Orgueil et préjugés de Joe Wright (2006). Le réalisateur (Julian Jarrold) va même jusqu'à en emprunter certaines répliques. Ainsi, les 15 premières minutes de Jane sont plutôt laborieuses et manquent cruellement d'originalité. Les personnages sonnent presque faux. On en vient même à regretter de ne pas lui avoir préféré l'énième vision du film de Joe Wright....
Mais ce début poussif une fois passé, la sensation de gêne est vite dissipée. Et on comprend que le film explore les attitudes d'une jeune femme en devenir pour expliquer la romancière qu'elle sera. Très vite alors on voit à travers cette femme unique toutes celles dont elle nous a raconté par la suite l'histoire: Elizabeth Bennet (campée par la sensuelle Keira Knightley dans le film de Joe Wright), biensûr, avec ses préjugés, son orgueil, son côté très intellectuel, son indépendance, mais pas seulement. On retrouve aussi à travers Jane, la folie et la passion de Marianne Dashwood, la raison de Eleonore Dashwood (jouées respectivement par Kate Winslet et Emma Thompson dans Raison et sentiments de l'admirable Ang Lee (1996)) et l'humour et l'espièglerie de Emma Woodhouse (interprétée par Gwyneth Paltrow dans le décevant Emma l'entremetteuse de Douglas Mc Grath en 1997).

Lire la suite


19 oct.

"Les rois du patin" ou l'art de réussir une comédie sur n'importe quel sujet...

Rois du Patin   l'avis
de
Jérôme
drôle
On savait déjà que la joyeuse bande du Frat-pack était capable de faire un film sur: une compétition de balle au prisonnier (Dodgeball), des loosers de la course automobile (Ricky Bobby), une compétition de top-models masculins (Zoolander). On sait maintenant qu'une compétition de patinage artistique peut être pretexte à faire une (bonne) comédie.
Chazz (extraordinaire Will Ferrell) est tatoué, insatiable sexuellement, gras mais également champion de patinage artistique. Jimmy McElroy (étonnant Jon Heder) est blond, imberbe, sexuellement inactif (voir asexué) et également champion de patinage artistique. Chazz & Jimmy ne s'aiment pas. Ils seront d'ailleurs bannis de toute compétition officielle après s'être battu pendant une remise de prix. Leur seul espoir de revenir à la compétition est de patiner en couple ...

Lire la suite


19 oct.

Analyse Box-office France semaine 41: excellent maintient de "Un secret"

Un secret qui commence à être connu
Avec une baisse limitée à 28% en 2ème semaine et un cumul de 790 196 entrées (et toujours une très bonne moyenne de 833 s/c), Un Secret donne du baume au coeur des producteurs à la recherche de financement avec un film pour un public adulte sous le bras. C'est également une belle performance pour Patrick Bruel qui n'avait pas vraiment connu de succès public au cinéma. Un Jour sur terre démarre tranquillement avec ses 642 s/c. Je ne suis pas sur que le film aura le succès qu'on lui prédit et le million d'entrées me semble même compromis puisque les vacances arrivants nos petits bambins vont être très sollicités (Bienvenue chez les Robinson ou Les rois de la glisse par exemple). C'est 99 F qui complète le trio de tête avec 936 595 entrées au compteur. Le film devrait finir sa carrière dans les 1.3 millions d'entrées ce qui est suffisant pour en faire un succès.

Des nouveautés à la peine
Sortir En cloque mode d'emploi sur 344 écran relevait du véritable pari pour Paramount. Ce sera un pari perdu puisque le film ne fait que 342 s/c, il faut dire qu'il est plutôt mauvais. L'assassinat de Jesse James est également décévant avec ses 610 s/c sur une combinaison pourtant raisonnable de salles (192). Il faut toutefois relativser cette moyenne puisque le film est long (2h40) ce qui réduit le nombre de séances dans la journée. Le bouche à oreille étant bon il devrait connaitre une exploitation dans la durée et les 330 000 entrées en fin de carrière sont atteignables.

Lire la suite


17 oct.

Box-office France semaine 41: "Un secret" est stable alors que "Minor" boit la tasse...

Très bonne stabilité pour le film de Claude Miller qui montre que le cinéma peut aussi être apprécié par un public plus mûr...
1Un secret (-28%, 2)331 466790 196
2Un jour sur terre 288 127288 127
399 f (-37%, 3)161 292936 595
4Resident evil : extinction (-51%, 2)148 351450 670
5En cloque mode d'emploi117 583117 583
6L'ennemi intime (-38%, 2)117 295306 370
7L'assassinat de jesse james pa...117 110117 110
8Sa majeste minor101 297101 297
9Ratatouille (-14%, 11)95 8747 352 206
10La vengeance dans la peau (-34%, 5)88 6041 442 580

Nombre d'entrées cette semaine: 2 079 800 entrées (source cbo).

17 oct.

"Michael Clayton" pronostic d'un film engagé

Si le film engagé / politique n'est pas nouveau on ne peut pas dire que tous ont connu le même succès. On se souvient bien sûr de Traffic de Steven Soderbergh (véritable chef d'oeuvre) qui a réussi à rassembler 1.8 millions de spectateurs ou encore de Erin Brockovich du même Soderbergh qui faisait 2.5 millions d'entrées. Plus prôche de nous Lord of war flinguait le box-office en raflant 1.3 millions d'entrées. Même résultat pour Blood Diamond. Le film engagé est donc un gage de succès ?

Lire la suite


15 oct.

"Tout ce qui brille" un jour deviendra grand...

Le court métrage est un exercice cinématographique qui n'est pas assez mis en valeur alors que c'est souvent là où l'on peut trouver les pépites de demain. Qui sait que Jean-Pierre Jeunet a développé son concept de J'aime/J'aime pas dans un court métrage intitulé Foutaises ? Ou encore qu'avant de s'appeler Nos Jours Heureux, Eric Tolédano et Olivier Nakache ont tourné Ces Jours Heureux qui montrait le départ et l'arrivée d'une colo de vacances ?
Tout ce qui brille est peut être le prochain succès du cinéma Français et vous l'aurez découvert sur Cinefeed.com :-)

Lire la suite


15 oct.

Box-office week-end semaine 41: Les nouveautés en retrait

Pas de véritable surprise pour ces 5 premiers jours avec Un Secret qui garde la tête devant Un jour sur terre (notons que Samedi soir il ne devait pas y avoir beaucoup de monde dans les salles de cinéma).
Un Secret: 257 886 entrées
Un jour sur terre: 226 433 entrées
99 F: 133 582 entrées
L'assassinat de Jesse James: 93 765 entrées
Sa Majesté Minor : 88 349 entrées
Sa Majesté fait un bide retentissant ...


14 oct.

"En cloque, mode d'emploi"... à ne pas suivre

En cloque   l'avis
de
Julie
mauvais
Voilà réunis dans un même film tous les ingrédients du navet intersidéral: vulgarité, lourdeur, ennui, platitude, humour graveleux...Comment dire qu'on sort presque gêné d' En cloque mode d'emploi? A l'instar de son précédent film, 40 ans toujours puceau, le réalisateur (Judd Apatow) a réussi la pire des comédies pseudo-romantiques.
Les 15 premières minutes sont peut-être sauvées par le secret espoir nourri (systématiquement d'aileurs) par le spectateur de voir l'intrigue se construire, les personnages s'installer dans leur petite histoire, et la lourdeur déjà fortement présumée se dissiper. Il n'en est rien...
La suite nous révèle un scénario sans intérêt. Il aurait pu produire l'effet escompté. Après tout l'idée de base était plutôt sympathique: Une jeune femme, jolie, ambitieuse (Alison Scott campée par la sensuelle Katherine Heigl déjà vue dans les séries Roswell et Greys anatomy) passe une nuit "d'amour" improbable avec un looser, ado attardé, (Ben Stone joué par Seth Rogen) après une soirée arrosée en boîte de nuit. Et paf, du premier coup, la voilà enceinte. Elle prend d'emblée la décision de mener à terme cette grossesse et lui celle de l'accompagner dans l'épreuve. Prétexte à plusieurs histoires parallèles, les neuf mois passent...lentement.

Lire la suite


12 oct.

Analyse Box-office France semaine 40: "Un Secret" loin devant

Les adultes à l'assaut du box-office
Après un squat des salles obscures par les adolescents pendant presque tout l'été (Spiderman 3, PDC 3, Die Hard 4 etc.) ce sont les adultes qui font la lois. Un secret arrive en force dans le box-office puisqu'il est 1er et affiche la meilleure moyenne du top (1 386 s/c). Resident Evil : extinction n'est pas à la peine puisque Mila arrive a attirer 741 s/c sur cette franchise à succès. 99 F connait une chute importante de ses entrées en 2ème semaine (-50%), pas vraiment étonnant vu les réactions du public (cumul de 775 303 entrées). Il devrait finalement terminer sa carrière dans les 1.2 millions d'entrées, le pari est déja gagné.

L'ennemi intime hors course
Le miracle Joyeux Noël n'a pas eu lieux. Le résultat de la semaine est à l'image de son démarrage: poussif. Avec 190 000 entrées en 1ère semaine et une perspective de 350 000 entrées en fin de carrière on peut nettement le mettre du côté des déceptions de cette rentrée cinéma.

Lire la suite


propulsé par DotClear