Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

08 fév.

I Love you Phillip Morris: Une histoire d'amour parmi d'autres...ou presque

  l'avis
de
Julie
L'affiche vous promet une histoire gay. C'est presque faux. Jim Carrey et Ewan Mc Gregor forment bien un couple, sont bien amoureux l'un de l'autre. Et pourtant "I love you Phillip Morris" n'est pas [particulièrement] une histoire d'amour homosexuelle. Phillip aurait pu s'appeler Joséphine que cela n'aurait pas [vraiment] changé grand chose. Enfin un film qui parle de deux hommes qui s'aiment sans tourner autour des thèmes de l'exclusion, de l'homophobie, qui nous montre deux hommes s'embrasser, faire l'amour en toute simplicité. L'amour et la folie sont universels.
Alleluiah!

Lire la suite


07 fév.

In the air : Clooney redescend sur terre

  l'avis
de
MAL
George Clooney (sous le pseudonyme de Ryan Bingham) passe sa vie dans les avions à sillonner les Etats-Unis. Sa collection de cartes Privilège fait de lui un invité de marque traité avec les plus grands égards tout au long de ses voyages, et donc de sa vie. Il a fait du cynisme sa profession : son métier est d'effectuer les entretiens de licenciement à la place d'employeurs qui n'en ont pas le courage. Il le fait avec la rigueur et la froideur qu'on lui connait, sans réagir à la détresse des malheureux licenciés et c'est ce qui fait son efficacité. Il s'est fixé comme objectif (apparemment le seul de son existence) d'accumuler une quantité de "miles" proprement astronomique.

Il va faire deux rencontres. Tout d'abord Alex (Vera Fermiga), qui passe comme lui énormément de temps dans les avions et semble être son équivalent féminin (mais un homme peut-il avoir un équivalent féminin ? On verra que c'est une bonne question). Ils vont entamer une relation joyeuse et cocasse, avec des rendez-vous programmés au gré de leurs itinéraires respectifs. Intervient aussi la jeune Natalie (Anna Kendrick), nouvelle employée de sa société, tout juste diplômée, et qui a convaincu son patron de travailler dorénavant par visio conférence, ce qui mettrait fin aux incessants voyages de George Clooney.

Ces deux rencontres vont le perturber, son armure va se fendiller, et sous sa carapace va apparaître un homme plus complexe qu'il ne semblait.

Lire la suite


07 fév.

Blogs cinéma: le best-of S03E21

Petit séisme dans l'univers des blogs ciné, la reine est tombée de son trône ! Aujourd'hui assise sur son séant il ne lui reste qu'une seule option pour éviter de s'enfoncer, demain, dans les tréfonds du classement: rejoindre le collectif des plus grands blogs cinéma de tous les temps !
- Rob Gordon a toujours raison : critique I love you Phillip Morris
- Cineblogywood : Le Super Bowl filmé par Quentin Tarantino
- Filmgeek : Interview avec Mark Strong, le bad guy de Sherlock Holmes

04 fév.

Box-office France semaine 05: et de 12...

Alors qu'officiellement Avatar est maintenant le film qui a rapporté le plus d'argent sur le sol Américain (plus de $600 millions) il dépasse les 12 millions de spectateurs en France et ne semble pas vouloir s'arrêter puisque le film ne perd que 19% en 7ème semaine !
La princesse, Océans et In the Air font des très bons démarrages, par contre Le Refuge ne permet pas au prolifique François Ozon de renouer avec le succès. Invictus fera certainement plus que 3millions et Gainsbourg avec ses 794 000 entrées en 2 semaines déçoit un chouilla mais fait déjà mieux que Coluche sur toute sa carrière.
1La princesse et la grenouille876 083876 083
2Avatar (-19%, 7)815 67612 018 251
3Oceans774 586774 586
4Invictus (-33%, 3)443 5731 974 164
5In the air339 337339 337
6Gainsbourg (vie heroique) (-45%, 2)282 615794 328
7Le livre d'eli (-42%, 2)157 290430 053
8Ou sont passes les morgan ? (-47%, 2)130 138374 294
9A serious man (-34%, 2)108 302271 754
10Une petite zone de turbulences (-50%, 3)74 772480 652
11Alvin et les chipmunks 2 (-50%, 6)52 8191 325 224
12Le refuge49 28449 284
13Esther (-45%, 5)34 777625 494
14Bright star (-38%, 4)32 342287 297
15Complices (-46%, 2)31 63090 508
16Le baltringue30 31530 315

02 fév.

SUMO: Attention comédie déjantée!!!

  l'avis
de
dbuk1000
Grand Prix du Jury TPS STAR du Festival de l'Alpe d'Huez ( 19/24 janvier 2010) et aussi "Le coup de coeur de la profession" de ce même Festival.
Le Festival de l'Alpe d'Huez est l'unique Festival en France ayant comme thématique les Films de Comédie.

Et qui récompense un film israélien, SUMO, une comédie très légère malgré le poids total cumulé de ses quatre mousquetaires obèses: 500 kilos peut-être même 600!!!

Un film israélien où il n'est pas question de guerre et paix, de Juifs et de Palestiniens....
Oubliée un instant la menace existentielle iranienne.
Ici il est question de la guerre à outrance déclarée aux kilos très superflus.
Guerre perdue d'avance.....
Un combat sans fin mais affamé contre l'obésité.

Lire la suite


31 jan.

Blogs cinéma: le best-of S03E20

Voici la sélection hebdomadaire des articles cinéma de la crème de la crème des blogs cinéma ! Inutile de vous dire que la pression de certains blogs indignes de faire partie de notre collectif est forte mais nous tenons le cap, ce n'est pas parce qu'on est 1er sur Wikio qu'on peut figurer au panthéon de la qualité. Chers lecteurs vous pouvez compter sur notre intégrité !
- Cineblogywood : Avatar 2, le pitch exclusif !
- Filmgeek : Une décennie d’affiches françaises originales
- Rob Gordon a toujours raison : Top 5 Joel & Ethan Coen
- Cinefeed: Avatar coule Titanic


28 jan.

Box-office France semaine 4: bonne stabilité générale...

Et de 11 (millions) pour notre champion mondial du box-office, vu qu'il ne baisse que de 13% je ne sais plus trop bien jusqu'où il va aller ! Invictus s'en sort également très bien puisqu'il affiche une très bonne moyenne de 1 383 s/c en 2ème semaine, du coup les 3.4 millions de Gran Torino semblent atteignables...
Derrière Gainsbourg fait un bon démarrage (1 000 s/c) et devrait aller chercher quelque chose comme 1.3 millions en fin de carrière
RTT a atteint la barre symbolique du million d'entrées, et Le Concert en est déjà à 1.8 million ...
1Avatar (-13%, 6)1 008 44111 202 575
2Invictus (-23%, 2)663 8681 530 591
3Gainsbourg (vie heroique)511 713511 713
4Le livre d'eli272 763272 763
5Ou sont passes les morgan ?244 156244 156
6A serious man163 452163 452
7Une petite zone de turbulences (-42%, 2)148 572404 949
8Alvin et les chipmunks 2 (-14%, 5)106 3571 272 405
9Le siffleur (-49%, 3)67 649400 591
10Esther (-47%, 4)63 396590 717
11Complices58 87858 878
12Festival cinema telerama58 23958 239
13Bright star (-43%, 3)52 534254 955
14Mr. nobody (-51%, 2)39 640120 877
15Loup (-41%, 7)32 6451 133 538

26 jan.

Avatar coule Titanic

Avatar est depuis aujourd'hui le film qui a rapporté le plus d'argent dans le monde devant Titanic avec un total de $1 838 802 321
Alors bien sur on va dire que le nombre de spectateurs est le seul véritable indicateur de la popularité d'un film mais il n'empêche James Cameron a réussi une nouvelle fois un véritable exploit et ce n'est pas fini. Avatar est toujours N°1 un peu partout dans le monde et la barre des $2Mds de recette devrait être franchie dès la semaine prochaine...
Voici les territoires les plus lucratifs
- USA: $551 millions

- Chine: $103 millions
- France: $125 millions
- Allemagne: $95 millions
- Japon: $77 millions
- Russie: $97 millions
- Corée du Sud: $80 millions
- Espagne: $76 millions
- UK: $93 millions


26 jan.

Des blogueurs ciné rencontrent de Bong Joon-Ho

Dans le cadre des opérations que nous avons mis en place pour la sortie de Mother (un film de Bong Joon-Ho en salle ce mercredi 27 Janvier) nous avons eu la chance d'organiser une rencontre entre blogueurs cinéma et le réalisateur dont il s'agit du 4ème film (voir sa filmographie). Connu du grand public pour The Host et Memory of Murder, Bong Joon Ho s'est livré avec gentillesse à une séance de questions / réponses avec les apprentis intervieweurs, abordant ainsi les nombreux thèmes développés dans son film d'une très grande richesse visuelle et d'une véritable tendresse pour ses personnages.
 

Voici les adresses des comptes rendus des différents blogs:
- Une dernière séance
- Rob Gordon à toujours raison
- In the mood for cinéma
- FilmGeek
et quelques critiques publiées à l'issue de la projection:
- La critique de Rico Rizo
- La critique de Sandra
- La critique de TadahBlog
- La critique de Spoomette

Si vous avez un blog et que ce genre de rencontre vous intéresse n'hésitez pas à me contacter par email (jerome [at] cinefriends.com)


26 jan.

A serious man : le fréres Coen décevants

  l'avis
de
MAL
Dans les Etats-Unis des années 60, un honnête père de famille, professeur d’université, voit sa vie entière se détricoter. Les déboires familiaux et professionnels s’accumulent. Son équilibre et ses certitudes sont remises en cause, il perd le contrôle et aussi à moitié la raison. Le malheureux va essayer de trouver des réponses à ses interrogations auprès de plusieurs rabbins. En ne lui apportant aucune réponse ces rabbins ne feront qu’accroître son désarroi.

Lire la suite


24 jan.

Blogs cinéma: le best-of S03E19

Dicton du jour, dimanche pluvieux = best-of heureux. Cette semaine c'est une sélection haut de gamme avec James, Peter, Clint et César...
- Cineblogywood : James Cameron présente Laser Cats 5
- Rob Gordon a toujours raison : Lovely bones, critique du Peter Jackson
- Cinefeed: box-office france, Clint invincible
- Filmgeek : Nominations des Césars 2010


21 jan.

Box-office France semaine 3: Clint invincible...

Alors qu'Avatar passe la barre mythique des 10 millions des spectateurs en 5ème semaine avec une stabilité qui prouve que le film en a encore sous le pied (-8%) il reste tout de même loin des 20 millions de Titanic mais pour longtemps ? Au niveau recette international la messe est dite et il ne fait pas de doute que Avatar lui passera devant puisqu'il cumule actuellement $1.6 milliard !
Malgré ce raz de marée Invictus réussit son démarrage avec une impressionnante moyenne par copie de 1 852 spectateurs (le fameux s/c). Le pari, en France, est d'ores et déjà rempli pour Clint Eastwood qui avait tout de même rassemblé 3.4 millions de spectateurs il y a tout juste un an, comme quoi le public Français ne se lasse pas des leçons de morale du vieux sage (je provoque :-) ).
Petite zone de turbulence s'en sort également pas trop mal (768 s/c), et même si le film ne devrait pas dépasser les 650 000 entrées en fin de carrière cela montre que le public cherche une comédie (même Le Siffleur ne baisse pas trop) à se mettre sous la dent mais il ne l'a pas encore trouvée...
1Avatar (-8%, 5)1 162 60910 194 134
2Invictus866 723866 723
3Une petite zone de turbulences256 377256 377
4Le siffleur (-34%, 2)132 663332 942
5Alvin et les chipmunks 2 (+4%, 4)124 3851 166 048
6Esther (-20%, 3)118 951527 321
7Bright star (-17%, 2)91 755202 421
8Agora (-39%, 2)87 125229 250
9Mr. nobody81 23781 237
10Pas si simple (-32%, 4)69 391653 362
11Blindes67 48867 488
12Loup (-45%, 6)55 7801 100 893
13Arthur et la vengeance de malt... (-31%, 7)54 7093 834 725
14Tetro (-27%, 4)50 277311 342
15Le concert (-9%, 11)45 5211 774 256

17 jan.

Invictus: La force d'un esprit libre

  l'avis
de
Julie
Retour sur un des évènements majeurs de la fin du XXème siècle. Les briques du Mur de Berlin jonchant encore le sol d'une Allemagne réunifiée, je me rappelle avec émotion l'annonce de cette nouvelle: Mandela est libéré. L'Apartheid sera désormais conjugué au passé. Cette libération, l'élection de celui qui resta enfermé près de 30 ans dans un cachot, condamné aux travaux forcés, on s'en souvient comme d'une victoire sur la liberté, de la fin d'un Etat faisant du racisme et du ségrégationnisme sa ligne de politique. 1990. Puis 1994. L'homme aux genoux usés par ces travaux, aux yeux abîmés par les éclats des pierres qu'il a dû casser pendant des heures, des années, des décennies n'est plus seulement le symbole de la liberté. Il devient le premier président noir élu au suffrage universel de l'Afrique du Sud. Fin d'un Etat raciste et ségrégationniste. Naissance d'un Etat sans repère, chaotique où les hommes, noirs d'un côté, blancs de l'autre, se regardent dans la haine, la rancoeur, les préjugés. Et Mandela, une nouvelle fois, va montrer son pouvoir. Hier libérateur d'un peuple opprimé, aujourd'hui unificateur de deux peuples, c'est l'esprit libre de l'homme, la foi en ses rêves qui va faire naître l'Afrique du Sud. A peine arrivé à la tête de l'Etat, Mandela va chercher à réunir les hommes. Cette difficulté, il la surmontera, comme il a surmonté sa peine. Cette fois, il trouvera dans le sport et l'équipe de Rugby, pourtant infiltrée d'afrikaners, le dénominateur commun.

Lire la suite


17 jan.

Blogs cinéma: le best-of S03E19

Au programme de notre sélection (le mot best-of étant mal pris par certaine personne :-) ): places, 3D, Avatar et musique !
- Toujours Raison : A serious man : gagnez des places pour le dernier film des Coen
- Filmgeek : Ze 3D Takeover
- Cineblogywood : Avatar peut nuire gravement à votre santé
- Cinefeed: Le Solisite, la folie est-elle soluble dans l'autre ?


15 jan.

Le Soliste: la folie est-elle soluble dans l'Autre?

  l'avis
de
Julie
Aussi lisse et beau qu'une statue de marbre qui pleurerait, Le Soliste n'a pas cessé de m'étonner. La bande annonce m'avait mise en halène: Joe Wright entouré de Robert Downey Jr et Jamie Foxx, c'était, pour moi, un peu Rodin qui aurait sculpté Marylin dans de l'or. Et puis, en toile de fond sonore, le grand Ludwig Von Beethoven....L'excellence, quoi! Mon a priori était donc positif. Et pourtant, mon nez dans les meilleurs journaux ciné, j'apprenais que les critiques boudaient le film. Mon appétit n'en a été que plus aiguisé. Ma curiosité est maintenant assouvie. Et si le cocktail d'un esthète du cinéma et d'un acteur de génie n'est pas explosif, il a quand même réussi à m'enivrer, le temps d'une soirée.
Cette fois, Joe Wright (le réalisateur du MERVEILLEUX Orgueil et préjugés et du pompeux Reviens moi) a choisi de mettre en scène un conte philosophique moderne, inspiré de l'histoire vraie de Steve Lopez, journaliste au Los Angeles Times.
Chroniqueur en manque de sujet, Lopez (interprété par le très très très grand Robert Downey Jr) fait la rencontre fortuite de Nathaniel Ayers (Jamie Foxx), un SDF aux paroles décousues, aux pieds de la statue du grand Ludvig Von Beethoven. L'archet grattant les deux cordes restant à son violon, le sans-abri lui parle de sa vie d'avant, alors qu'il était étudiant à Julliard, la fameuse école des arts de New York.
Le chroniqueur en mal de mots y trouve immédiatement une source d'inspiration. Quelques investigations journalistiques plus tard et après avoir retrouvé le musicien déboussolé sous un tunnel, Lopez écrit sa première colonne sur Nathaniel. D'emblée, l'histoire du Fool de Ludvig plaît aux lecteurs. Bien plus qu'un simple sujet d'article, le musicien devient l'interlocuteur privilégier du journaliste, un but, un ami.

Lire la suite


propulsé par DotClear