Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

14 mar.

[box-office US] démarrage du 11/03: Battle: Los Angeles démarre fort

Trois grosses sorties ce week-end pouvant prétendre à la 1ère place du BO. C'est finalement Battle: los angeles (World Invasion : Battle Los Angeles en Français qui sort le 16 mars) qui s'impose largement avec une très bonne moyenne par copie. Rango continue sur son bon démarrage. Petite déception pour Red Ridding Hood qui démarre mollement avec $14M au compteur. La réalisatrice du premier Twilight, Catherine Hardwicke n'a pas réussi à transformer l'essai. Le film sera toutefois largement rentable puisqu'avec un budget de $40M il sera amorti avec le box-office US.
1. Battle: los angeles
(3,417 écrans)
$9,000,000$36,000,000 / 3 jours
2. Rango
(3,923 écrans)
$7,405,000$68,653,000 / 10 jours
3. Red riding hood
(3,030 écrans)
$3,420,000$14,135,000 / 3 jours
4. The adjustment bureau
(2,847 écrans)
$2,805,000$38,451,000 / 10 jours
5. Mars needs moms
(3,117 écrans)
$1,965,000$6,800,000 / 3 jours
6. Hall pass
(2,555 écrans)
$1,410,000$34,936,000 / 17 jours
7. Beastly
(1,959 écrans)
$1,280,000$16,980,000 / 10 jours
8. Gnomeo and juliet
(2,585 écrans)
$1,080,000$89,031,000 / 31 jours
9. The king's speech
(1,768 écrans)
$1,006,000$129,062,000 / 108 jours
10. Just go with it
(2,398 écrans)
$975,000$93,982,000 / 31 jours

13 mar.

Blogs cinéma: le best-of S04E22

Un best-of très US cette semaine et j'ai l'impression qu'à mesure que l'été se rapproche on risque de voir tout un tas de supers héros squatter nos colonnes...
- Cineblogywood : Sucker Punch - les internautes au pouvoir
- Cinefeed: True Grit, crash test non passé
- Filmgeek : Les losers d’Hollywood
- hollywoodandco : A la Recherche de la Nouvelle Lara Croft
- Filmosphere : Boxing Gym, la pureté documentaire
Enfin, petite sélection de critique des blogs invités qui ont publié leurs articles sur la rubrique News de Cinefriends. J'en connais une qui sera fière d'être de retour dans cette rubrique prestigieuse !
- SurLaRouteDuCinema: AVANT L'AUBE de Raphaël Jacoulot ***
- Shunrize : Critique de Fighter
- MyScreens : Critique de L'Assaut


11 mar.

Box-office France semaine 10: Bon démarrage pour Sans identité

Alors que Rien à déclarer trust encore la plus haute marche du prodium (c'est certainement sa dernière semaine) c'est du côté de Sans identité positionné comme un thriller entre Jason Bourne et Taken qu'il faut trouver l'exploit. Son démarrage est très bon avec une moyenne à 1 126 s/c il devrait terminer sa carrière au-delà du million d'entrées.
Black Swan et Le discours d'un roi continuent leurs folles carrières avec 2 millions de spectateurs au compteur et ce n'est pas fini ! C'est également excellent pour Les femmes du 6ème étage qui va finir sa course autour des 2 millions d'entrées. Petit (euphémisme) déception pour Une pure affaire qui peine à faire sa place malgré des bonnes critiques et un bon bouche à oreille.
Petit revers pour Vincent Lindon, La permission de minuit rate son démarrage. La faute certainement à trop de bons films à aller voir et à un sujet plutôt dur sans parler de la bande-annonce totalement incompréhensible.
1Rien a declarer (-45%, 5)544 7817 468 607
2Sans identité381 577381 577
3Le discours d'un roi (-10%, 5)341 3192 139 055
4Black swan (-27%, 4)324 8752 064 900
5True grit (-49%, 2)308 203913 470
6Paul301 620301 620
7Les femmes du 6e etage (-35%, 3)301 0501 264 082
8Largo winch ii (-48%, 3)205 3131 187 542
9Les voyages de gulliver (-39%, 2)185 658488 861
10Animaux & cie en 3d (-28%, 4)176 769859 937
11Sex friends (-46%, 3)145 131806 825
12Gnomeo et juliette (-39%, 3)112 233501 070
13Halal, police d'etat (-57%, 3)104 658750 082
14127 heures (-56%, 2)90 111295 373
15Une pure affaire90 00290 002
16Tron l'heritage (-58%, 4)84 6531 131 663
17La permission de minuit76 22276 222
18Avant l'aube59 31959 319
19Sanctum 3d (-64%, 2)59 072224 307
20Toi, moi, les autres (-63%, 2)43 646160 513

09 mar.

True Grit, crash test non passé

  l'avis
de
Jérôme
Autant le dire tout de suite, True Grit n'a pas passé le crash test de la séance à 22h00 par la petite chose fragile. C'est dur mais ainsi va la vie.
Mais quel est donc ce test me direz-vous ? C'est bien simple, vous prenez une petite chose fragile et vous l'amenez au cinéma un samedi soir à 22h00 pour voir ce qui, sur le papier, est un GRAND film: un beau casting (Matt Damon et Jeff Bridges tout de même), des réalisateurs capables de fulgurance qui ont marqué notre cinéphilie au fer rouge (Fargo, The Big Lebowski, Barton Fink, No country for old men etc.), des critiques qui crient au chef d'oeuvre et des nominations aux Oscar à la pelle.
La baby est bookée, les places réservées, les cochonneries au chocolat englouties, les bandes-annonces diffusées et hop la lumière s'éteint. Que la magie opère !
Si la petite chose fragile tient le choc et reste concentrée sur les images qui défilent sur l'écran c'est que le film vaut le coup d'oeil. Mais par contre si ses paupières deviennent lourdes et qu'elle commence à gigoter sur son siège pour finir recroquevillée la bouche ouverte sombrant dans un sommeil profond alors c'est la catastrophe. Le film n'est pas homologué.
Triste destin que celui de True Grit à jamais perdu pour notre critique préférée. La faute à qui ? à quoi ? Nul ne le saura et si vous entendez l'intéressée tenter de justifier son comportement par des jugements à l'emporte pièce: "c'est chiant les western" "mais c'est quoi l'accent de Jeff Bridges" "il est pas un peu ridicule Matt Damon, non ?" il sera de votre devoir de lui demander de se taire car si True Grit n'est pas un chef d'oeuvre et ne risque pas de rentrer au panthéon de nos films préférés il mérite toutefois mieux que les deux minutes d'attention que la miss lui a consacrées.

Lire la suite


06 mar.

Blogs cinéma: le best-of S04E21

Best-of sans invité cette semaine d'abord parce qu'il fait un grand soleil et que je ne voudrais pas vous voir traîner à la maison trop longtemps. Ensuite c'était le semi-marathon de Paris, ma matinée a donc été bien occupée...
- Cineblogywood : The Artist, le muet selon Michel Hazanavicvius
- Filmosphere : Le Rite, critique de l'Exorciste du pauvre
- Filmgeek : Natalie Portman is everywhere
- Hollywood&Co: Casting royal pour le musical Rock of Ages
- Cinefeed: PlanningTV un service simple mais bien fichu


05 mar.

Les femmes du 6ème étage: paëlla, tendresse et nostalgie

  l'avis
de
dbuk1000
Avant de vous faire partager le plaisir que j'ai eu à voir ce film, en mal d'inspiration j'ai parcouru les critiques des professionnels. En vain, je n'y ai pas retrouvé la saveur particulière que j'ai ressentie.
Une saveur faite d'un subtil mélange de tendresse, d'humour, de cocasserie sur fond de paella.
L'intrigue est légère.
Paris au début des années soixante.
De Gaulle est au pouvoir en France et Franco règne en Espagne.
Paris d'avant mai 1968!
Un immeuble parisien très bourgeois du 16ème arrondissement entre la rue Raynouard et le boulevard Delessert près du Trocadéro.
Les bus sont encore à plateforme et la concierge est une authentique "pipelette" parisienne.
Et une famille très comme il faut y vit dans un superbe appartement infiniment bourgeois et vieillot où plane le souvenir persistant des générations passées.
Dans le rôle du père , Fabrice Luchini, dont la silhouette naguère mince s'est désormais arrondie comme il sied à un agent de change "de père en fils" qui gère les économies des grands bourgeois parisiens et qui s'en va chaque jour à sa charge gentiment, coiffé de son petit chapeau tyrolien et vêtu de son loden , à la main sa précieuse serviette en cuir. Un beau bourgeois bien propre sur lui, un tantinet précieux et rempli de componction

Lire la suite


04 mar.

PlanningTV un service simple mais bien fichu

Un peu de copinage cela ne fait pas de mal :-)
Lorsque les deux fondateurs m'ont parlé de leur nouveau service de personnalisation de programme TV j'avoue ne pas avoir bien vu l’intérêt de lancer un nouveau service au regard de ceux qui existent déjà (il y a un embryon de programe Télé / ciné sur cinefriends d'ailleurs), puis j'ai rapidement changé d'avis après leur démonstration. Comme quoi un service bien réalisé est le meilleur des atouts !
En quelques clics vous indiquez quelles chaines vous avez et surtout quels sont vos centres d'intérêts: Foot (équipe, division etc.), Cinéma (film, réalisateur, acteur), Série etc. afin d'organiser votre grille de programmes personnalisée. Cette dernière est consultable sur le web, via l'application iPhone ou on peut tout simplement la recevoir par email chaque matin.
Voici une petite vidéo explicative, c'est un brin désuet mais ca à le mérite d'être clair...

Pour vous créer un compte gratuit et tester le service c'est par ici Planning TV

03 mar.

Box-office France semaine 9: Rien à déclarer toujours leader

Avec toujours une excellente moyenne de 995 s/c c'est Rien à déclarer qui règne une nouvelle fois sur le box-office hebdomadaire. Le film de Dany Boon s'envole vers les 9M de spectateurs !
Les films en continuation font tous preuve d'une excellente stabilité en ne perdant que peu d'entrées cette semaine. Black Swan et Le discours d'un roi cumulent déjà 1.8 millions et ce n'est pas fini puisque les Oscars on été donnés Dimanche dans la nuit c'est donc cette semaine qu'ils pourront en tirer parti à plein régime.
Les femmes du 6ème étage est le succès surprise du moment avec une toute petite baisse de 8% et surtout plus de 960 000 entrées en 2 semaines pour ce film au budget raisonnable de 7M€ !
A des niveaux un peu différents les résultats de Halal et Largo Winch II sont décevants. Ni l'un ni l'autre n'atteindront leur objectif, plus de 1M pour Halal et 2M pour Largo.
1Rien à declarer (-22%, 4)984 0266 923 826
2True Grit605 267605 267
3Les femmes du 6e étage (-8%, 2)460 551963 032
4Black Swan (-24%, 3)444 3081 740 025
5Largo winch ii (-33%, 2)394 715982 229
6Le discours d'un roi (-10%, 4)377 3911 797 736
7Les voyages de Gulliver303 203303 203
8Sex friends (-33%, 2)266 581661 694
9Animaux & cie en 3d (+11%, 3)244 157683 168
10Halal, police d'état (-40%, 2)241 541645 424
11127 heures205 262205 262
12Tron l'héritage (-37%, 3)203 2301 047 010
13Gnomeo et Juliette (-8%, 2)183 674388 837
14Sanctum 3d165 235165 235
15Toi, moi, les autres116 867116 867

28 fév.

[box-office US] démarrage du 25/02: les nouveautés calent au démarrage

Il y avait 2 grosses sorties cette semaine et les chiffres du week-end ne montrent pas un enthousiasme délirant... Hall Pass c'est la nouvelle comédie des frères Farrelly qui en d'autres temps cartonnaient au box-office: Mary à tout prix, Fous d'Irène ou encore Dumb & Dumber. Hall Pass démarre mollement et devrait finir dans les $30M. C'est toujours mieux que $5M de Drive Angry le nouveau film d'action de Nicolas Cage qui boit directement la tasse...
1. Gnomeo and juliet
(3,037 écrans)
$4,705,000$75,147,000 / 17 jours
2. Hall pass
(2,950 écrans)
$3,120,000$13,420,000 / 3 jours
3. I am number four
(3,156 écrans)
$2,915,000$37,744,000 / 10 jours
4. Just go with it
(3,544 écrans)
$2,900,000$79,355,000 / 17 jours
5. Unknown
(3,043 écrans)
$2,660,000$42,840,000 / 10 jours
6. Justin bieber: never say never
(2,810 écrans)
$2,404,000$62,776,000 / 17 jours
7. The king's speech
(2,386 écrans)
$2,148,000$114,509,000 / 94 jours
8. Big mommas: like father, like son
(2,821 écrans)
$1,870,000$28,574,000 / 10 jours
9. Drive angry
(2,290 écrans)
$1,300,000$5,131,000 / 3 jours
10. The roommate
(1,726 écrans)
$495,000$35,928,000 / 24 jours
11. True grit
(1,222 écrans)
$454,000$167,110,000 / 68 jours

27 fév.

Blogs cinéma: le best-of S04E20

Best-of dominical pour tous les goûts avec au menu: prix, animation, combat et légèreté...
- Cineblogywood : Les Oscars des cérémonies des Oscars
- Filmosphere : Rango, Pixar prend garde à toi!
- Hollywood & Co: Critique : The Fighter
- Filmgeek : Autour de Rango
- Cinefeed: Sex friends, amour, sexe et amour encore
Et du côté des invités les habitués noteront surement une absente de marque, c'est juste pour savoir si elle continue à venir ici de temps en temps :-)
- Inthemoodforcinema : Palmarès commenté et compte rendu des César vécus en direct du Châtelet
- Toutmoncinema : M.A.S.H. ... un petit bijou politiquement incorrect !
- RicoRizzo : Une pure affaire, pris les mains dans la coke
- MyScreens: Critique de Paul

24 fév.

Box-office France semaine 8: tout le monde est servi !

Le cinéma a de cela incroyable qu'il suffit de quelques bons films pour que l'envie revienne et que tous les films fonctionnent: les nouveautés et les continuations. Avec 5.8 millions d'entrées pour la semaine on rattrape petit à petit le petit le retard accumulé par le mois de Janvier par rapport aux chiffres de l'année dernière.
Beaucoup de salles ont du voir leur taux de remplissage grimper car les 7 premiers films au box-office ont tous une moyenne supérieure à 1 000 s/c et c'est Les femmes du 6ème étage qui rafle la mise avec 1 861 s/c et déjà plus de 500 000 entrées au compteur. Premier gros succès surprise de ce début d'année.
Dans ce marché ultra compétitif on notera tout de même que Rien à déclarer s'en sort plutôt bien avec une baisse réduite et surtout l'assurance de dépasser les 8 millions d'entrées. Largo Winch II fait également un bon démarrage mais je doute qu'il arrive a égaler le résultat du premier film (1.7 millions d'entrées) idem pour Halal, Eric & Ramzy doivent être plutôt contents de leurs 400 000 entrées, le million étant assuré.
1Rien à déclarer (-29%, 3)1 263 4535 939 800
2Largo winch ii587 514587 514
3Black swan (-19%, 2)581 4021 295 717
4Les femmes du 6e etage502 481502 481
5Le discours d'un roi (-18%, 3)417 6721 420 345
6Halal, police d'etat403 883403 883
7Sex friends395 113395 113
8Tron l'heritage (-32%, 2)321 910843 780
9Animaux & cie en 3d (+1%, 2)220 822439 011
10Gnomeo et juliette199 928205 163
11Last night182 823187 573
12Au dela (-42%, 5)108 4041 823 881
13Yogi l'ours (+7%, 2)82 109158 995
14Les chemins de la liberte (-52%, 4)70 484805 622
15Arrietty le petit monde des ch... (-32%, 6)47 272696 405

21 fév.

[box-office US] démarrage du 18/02: Sans identité en tête

C'est le polar avec Liam Neeson et Diane Kruger (Sans identité chez nous le 02 mars) qui prend la tête des démarrages devant I'am number 4 qui partait pourtant gagnant. Dans les deux cas il s'agit d'un thriller d'action rythmé et dans les deux cas les démarrages sont plutôt corrects puisque les deux films devraient dépasser les $50M en fin de carrière ce qui rembourse déjà leur budget, le gras se fera sur la carrière internationale qui devrait bien fonctionner.
Dernière grosse sortie le 3ème volet de la série Big Mama qui n'atteindra pas les $70 millions du 2ème et donc encore moins les $117 M du premier !
1. Unknown
(3,043 écrans)
$6,200,000$21,770,000 / 3 jours
2. I am number four
(3,154 écrans)
$5,700,000$19,500,000 / 3 jours
3. Gnomeo and juliet
(3,014 écrans)
$6,707,000$50,421,000 / 10 jours
4. Just go with it
(3,548 écrans)
$5,225,000$60,756,000 / 10 jours
5. Big mommas: like father, like son
(2,821 écrans)
$5,150,000$17,000,000 / 3 jours
6. Justin bieber: never say never
(3,118 écrans)
$4,318,000$48,473,000 / 10 jours
7. The king's speech
(2,086 écrans)
$2,253,000$103,278,000 / 87 jours
8. The roommate
(2,160 écrans)
$1,225,000$32,694,000 / 17 jours
9. The eagle
(2,296 écrans)
$1,055,000$15,041,000 / 10 jours
10. No strings attached
(1,966 écrans)
$948,000$66,033,000 / 31 jours
11. True grit
(1,465 écrans)
$775,000$164,118,000 / 61 jours
12. Sanctum
(1,377 écrans)
$469,000$21,886,000 / 17 jours
13. The fighter
(759 écrans)
jours

20 fév.

Sex friends. Amour, sexe et amour encore.

  l'avis
de
Julie
Décidément, depuis ces derniers mois, les comédies romantiques se succèdent les unes aux autres, presque semblables, sans humour, sans qu'aucune mérite un intérêt particulier. Le plan B avec Jenifer Lopez, Bébé mode d'emploi avec Katherine Heigl, The Switch avec Jenifer Aniston, Kiss and kill avec la même Katherine Heigl et Ashton Kutcher. Le nouveau thème de prédilection tourne étrangement autour de la famille. Les concepts romantiques évoluent avec leurs acteurs. On n'est plus dans la cour d'une récré. Ni à l'Université. Les femmes ont dépassé la trentaine, largement. Il est maintenant question de fonder une famille, de faire des enfants.
La comédie romantique a-t-elle sa place dans la cellule familiale ? Grande question. Bien sûr, on trouve des comédies qui s'extraient du pitch "famille moderne". Pour preuve "Knight and day", comédie romantique sur fond de cascades, d'intrigue policière. Décevante, elle aussi, malgré la présence de Tom Cruise et le glamour de Cameron Diaz.
Sex friends s'écarte lui aussi du nouveau concept famille moderne mais sans bouleverser les codes. Le pitch ressemble étrangement à du "déjà vu". Sorte de sous "Quand Harry rencontre Sally" ou de sous "7 ans de séduction" (avec le même adorable Ashton Kutcher), le film pêche par son manque d'originalité, la pauvreté de son scénario et son absence de légèreté et de finesse. Vous l'aurez compris l'histoire d'Adam (Ashton Kutcher) et de Emma (Natalie Portman) ne m'aura ni touchée, ni fait sourire.

Lire la suite


20 fév.

Blogs cinéma: le best-of S04E19

Une fois n'est pas coutume en guise d'introduction à ce 19ème best of de l'année je voulais rendre un hommage appuyé au professionnalisme de Nicolas qui pour rester au plus près de l'information cinématographique a été voir le documentaire sur le petit Jordy Américain: Justin Bieber. Bravo.
- Cineblogywood : La Conquête - Sarkozy comme vous ne l'avez jamais vu
- Hollywood&Co: Sexe à l'écran, Hollywood se débride!
- FilmGeek : Une Pure Affaire – Le Jeu
- Filmosphere : Justin Bieber - Never Say Never, arnaque documentaire.
- Cinefeed: [box-office], retour sur la carrière de Darren Aronofsky
Et pour les invités
- Shunrize: retro de Blade Runner
- SurLaRouteDuCinema: JEWISH CONNECTION de Kevin Asch **
- MyScreens: critique de 127 heures
- Comedie-romantique: critique de Sex Friends

18 fév.

[box-office] Retour sur la carrière de Darren Aronofsky

Alors que son dernier film, Black Swan, vient de franchir la barre symbolique de $100 millions de recette au box-office US je vous propose un petit retour sur la carrière des films d'un réalisateur toujours encensé par la critique mais qui a du attendre (un peu) pour connaître son premier gros succès public.
La carrière de Darren Aronofsky démarre avec Pi (1998), petit film ($60 000 de budget) qu'il finance en demandant de l'argent à ses amis. Premier film et c'est déjà un pluie de louanges que le jeune réalisateur (29 ans) récolte avec un Prix de la mise en scène gagné lors du prestigieux festival de Sundance. S'il est financièrement rentable, sa carrière au box-office est loin d'être un carton cumulant $3M de recette.
Vient ensuite l’envoûtant Requiem for a dream (2000) qui lui permet de collaborer avec l'un des plus grand écrivain américain du XXème siècle, Hubert Selby Jr (Le démon c'est lui !). Encore une fois la critique s'affole (et c'est largement mérité) mais le résultat au box-office est plutôt médiocre avec $3M aux US et seulement $7M au total.
Tout le monde à l'impression qu'un grand réalisateur est né, du coup son prochain film est l'ambitieux The Fountain (2006). Gros échec au box-office, doté d'un budget conséquent de $35M le film ne récolte que $16M dans le monde.
Darren Aronofsky rebondit avec The Wrestler, un petit film ($6M) très largement rentable puisqu'il cumule $26M aux US et $44M dans le monde. Ce n'est toutefois pas un véritable carton public alors que le film reçoit le Lion d'or à Venise et permet à Mickey Rourke de relancer sa carrière avec un Golden Globe en poche.
Il faudra finalement attendre Black Swan et cette histoire aussi ardue qu’envoûtante pour que le succès public soit à la hauteur de la qualité du film. Avec $100M au compteur et certainement plus de $200M dans le monde en fin de carrière c'est la consécration pour un film qui à coûté moitié moins cher que le Rien à déclarer de Dany Boon !


propulsé par DotClear