Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

02 juil.

Et si Thomas Langmann était finalement un producteur heureux ?

"En dessous de 10M d'entrées, Asterix sera un bide", voila l'assertion typique que l'un de vous (commentateur) aviez mis en commentaire lors de la sortie du blockbuster à la Française: Asterix aux jeux Olympiques. Maintenant que l'on sait que le film à fait 6.8 millions d'entrées en France et à peu près $130M (soit 15M de spectateurs) dans le monde l'heure du bilan à sonné.
Force est de constater qu'on est très loin d'un échec. Pour vous remettre les chiffres en perspective si Asterix avait connu le même échec que Sa Majesté Minor il aurait fait 338 000 entrées vu que son budget était 2.6 fois plus important (79M€ contre 30M€). Toujours dans le même esprit, si Cash avait fait 3 millions d'entrées on aurait parlé de gros succès et c'est finalement ce qu'Asterix a fait avec un budget en proportion (15 M€ de budget pour Cash c'est 5.6 fois moins que Asterix).
Il manque surement quelques millions d'entrées (5 visiblement) pour que Asterix aux jeux Olympiques soit définitivement un succès mais ce n'est certainement pas un échec.
La chance de Thomas Langmann c'est aussi que Pathé (le producteur) n'a pas eu le temps de se plaindre de la contre performance de son film-champion leur attention ayant été détournée par le succès fulgurant de Bienvenue chez les Ch'tis.
J'en profite pour vous signaler qu'au dernier comptage Bienvenue chez les Ch'tis totalise $208M. Un record pour un film Français.


19 dec.

Philippe Noiret - champion du Box-Office

Je voulais, à ma manière, rendre un hommage à Philippe Noiret qui nous a quitté le 23 Novembre 2006. En regardant de plus près son impressionnante filmographie je me suis rendu compte qu'il avait, au fil des ans, accumulé un nombre impressionnant de succès.

Tout le monde à en tête quelques films emblématiques de sa carrière comme Le vieux fusil, Cinéma Paradiso ou encore Les Ripoux mais peu de gens savent que Philippe Noiret compte pas moins de 30 films au dessus du million d'entrées du début de sa carrière avec Tout l'or du Monde (2 400 000 entrées) en 1961 jusqu'à son presque dernier film Père et fils (1 160 000 entrées en 2003).

Lire la suite


04 dec.

Retour sur la carrière de "Nos Jours Heureux", une longévité incroyable

Date de sortie : 28 Juin 2006
Réalisé par Eric Toledano, Olivier Nakache Avec Jean-Paul Rouve, Marilou Berry, Omar Sy
Genre : Comédie
Distributeur: S.N.D
Attention ce film défie toutes les lois de la statistique cinématographique (si tenté qu'il y en ait) !!!

pourquoi le succès n'était pas évident
Il s'agit du deuxième film du tandem de réalisateurs Eric Tolédano & Olivier Nakache, dont ils ont également signé le scénario. Je préfère qu'on reste amis a eu de bonnes critiques mais sa carrière s'est limitée à 350 411 entrées. Sûrement loin de ce que l'on pouvait attendre pour un film avec en tête d'affiche Gérard Depardieu et Jean-Paul Rouve. On ne pouvait donc pas tabler, pour ce deuxième film, sur une attente du public.
La date de sortie choisie par le distributeur est étonnante à plus d'un titre:
  • Le 28 Juin, c'est le lendemain de la fête du cinéma. Normalement les distributeurs sortent leurs gros films une ou deux semaines avant l'évènement pour profiter pleinement de l'effet fête du cinéma. Une sortie le lendemain est donc très risquée (jamais vu).
  • Même si personne ne pouvait prédire la fabuleuse carrière de l'équipe de France le fait est que l'on est en plein milieu de la coupe du monde. Le risque était là.
  • Le début de l'été est normalement une période trustée par les grosses machines Américaines. Cette année là, Superman devait casser la baraque du B.O dès le 12 Juillet (2 semaines après la sortie de Nos jours heureux
    Et ce n'est pas tout car le 05 Juillet, Nos voisins, les hommes devait capter l'attention des plus jeunes spectateurs.
On voit donc que vu d'ici le chemin de ce petit film Français (budget de l'ordre de 6M€) était rempli d'obstacles. Une fin de carrière à 750 000 aurait déja été un vrai succès.

Lire la suite


03 nov.

"Le petit lieutenant", succès réel ou imaginaire ?

Réalisé par Xavier Beauvois
Avec Nathalie Baye, Jalil Lespert, Roschdy Zem
Film français.
Genre : Policier
Durée : 1h 50min.
Distribué par Mars Distribution
Budget: 4.4 M€
L'histoire en deux mots
Antoine (Jalil Lespert), fraichement diplomé de l'académie de police, monte à Paris à la recherche d'action. Il sera intégré dans le groupe de Caroline Vaudrieu (Nathalie Baye) qui revient dans le service après avoir vaincu son problème d'alcoolisme. Vaudrieu s'attache rapidement à ce "petit lieutenant" qui à encore les yeux remplis d'ideaux ...

Lire la suite


12 oct.

Retour sur le succès inespéré de "Je vous trouve très beau"

Date de sortie : 11 Janvier 2006
Réalisé par Isabelle Mergault
Avec Michel Blanc, Medeea Marinescu, Wladimir Yordanoff
Genre : Comédie dramatique
Distribué par Gaumont Columbia Tristar Films
L'histoire en deux mots:
A la mort de sa femme le bourru Aymé n'est pas anéanti par le chagrin mais plutôt par le travail que sa ferme lui donne. Il décide donc d'aller chercher une femme pour lui filer un coup de main. La bête tombe petit à petit amoureux de la belle qui arrive à lui faire avoir des sentiments que même lui ne se croyait pas capable d'avoir.
Je vous trouve très beau est une comédie typiquement Française qui n'avait surement pas de quoi exploser au box-office, de prime abord en tout cas:
  • Un premier film
  • Michel Blanc est le seul acteur sur lequel la promotion pouvait (à priori) se reposer
  • La critique a accueilli fraichement le film
Mais à y regarder de plus près, cette comédie avait quelques atouts pour briller au box-office. Tout d'abord, elle pouvait prétendre au titre de comédie rurale qui compte parmi ses rang de nombreux succès tel que Une hirondelle à fait le printemps, Les enfants du marais etc.
La réalisatrice, même si c'est effectivement son premier film, est rompue à l'exercice de la promotion télé en tant que pilier de la bande à Ruquier. Elle pouvait donc compter sur la bienveillance de ses amis du petit écran.
Michel Blanc possède un capital sympathie qui colle très bien avec l'image authentique du film, et ses déclarations dans la presse sont intelligentes. Il qualifie toujours le film de sensible, bien écrit ce qui rassure le public coeur de cible du film, Je vous trouve très beau n'est pas une comédie beauf sur l'univers de la campagne.

Enfin, la date de sortie est également judicieusement bien choisie, en effet les grosses sorties (Harry Potter, King-Kong, Le monde de Narnia) de la fin d'année on maintenant déja 4 à 6 semaines d'exploitation. Le rush étant maintenant passé, ces films entamment leur deuxième partie de carrière ce qui laisse une petite place à un film un peu différent.

Jetons maintenant un coup d'oeil à la carrière exceptionnel de ce film, le démarrage est très bon mais le nombre de copies ne lui permet pas d'exploser. Qu'à cela ne tienne, le distributeur augmente considérablement le nombre de copies et passe de 306 écrans à la sortie du film à 483 en cours de carrière (+50%)
- 1ère semaine: 479 294 (306 écrans)
- 2ème semaine 463 144 (381) (un ticket dans l'espace décoit avec 236 000 entrées)
- 3ème semaine 405 763 (413)
- 4ème semaine 308 081 (423)
- 5ème semaine 298 851 (425)
- 6ème semaine 330 009 (455)
- 7ème semaine 292 221 (451)
- 8ème semaine 223 071 (475)
- 9ème semaine 162 145 (475)
- 10ème semaine 201 455 (483)
- 11ème semaine 93 833 (435)

La longévité, le nombre de semaine à plus de 300 000 et la résistance face à une concurrence dure (les Bronzés sort en 4ème semaine et à pourtant peu d'impact sur l'exploitation) en font un succès populaire profond qui défie les lois de la statistique.
Pour arriver à un tel score il faut avoir des spectateurs qui ne vont presque jamais au cinéma !!!

Récapitulatif
1ère semaine 479 294
Fin de carrière 3 556 000
Coef P/P 9,9
Côte succès* 7,41
*ratio fin de carrière/1ère semaine

03 oct.

Angel-A

Date de sortie : 21 Décembre 2005
Réalisé par Luc Besson
Avec Jamel Debbouze, Rie Rasmussen, Gilbert Melki
Film français.
Genre : Comédie, Romance
Durée : 1h 30min. Année de production : 2005
Distribué par EuropaCorp Distribution
Quelle affiche: Jamel, l'idole des ados, et Luc Besson le 'boss' du cinéma Français (réalisateur, producteur, distributeur et exploitant de salle). Pas de doute c'était un cocktail explosif et les entrées devaient se ramasser à la pelle, et pourtant ... Décortiquons ensemble ce qui reste, pour moi, un chef d'oeuvre de promotion...

Lire la suite


27 sep.

Cars

Aucun doute, le dernier né de la famille Pixar allait cartonner aux Box-Office. Les critiques étaient unanimes saluant à la fois la prouesse technologique, des voitures qui ont des sentiments et le retour du magicien John Lasseter à la réalisation (Toys Story c'est lui).

Pendant la promo du film on nous a copieusement expliqué combien ce film était authentique et personnel, Mr Lasseter est un fan de voiture, intelligent et fin car c'est un Pixar. D'ailleurs le distributeur n'a pas lesiné sur les moyens pour lancer son blockbuster: une date de sortie fixée en Juin soit juste avant les vacances scolaires, un casting de voix première classe (Guillaume Canet, Cécile de France, Bernard-Pierre Donnadieu) et un marketing impressionant avec une sacrée collection de produits dérivés présents avant la sortie du film. Une concurrence sur son créneau quasi inexistance (Poséidon était la seule grosse sortie de cette période).

Et pourtant le résultat n'est pas au rendez-vous. Une première semaine à 438 000 entrées pour 733 copies soit la très médiocre moyenne d'à peine 600 spectateurs par écran. Bref une sortie ratée.

Heureusement le film est porté par un bouche à oreille plutôt positif (3 étoiles Allocine), ce qui lui permet de se payer le luxe de faire une deuxième semaine au dessus de la première avec 502 000 spectateurs pour le même nombre de copies, du coup le distributeur sauve les meubles et rate de peu les 2 000 000 d'entrées (le film fait finalement 1 970 000). Ce qui fait tout de même un coef 1ère semaine / fin de carrière de 4 ce qui est plutôt bon.

On ne peut pas repprocher a BVI de ne pas avoir porté le film jusqu'au bout, puisqu'il y avait toujours 674 copies en 5ème semaine pour seulement 146 000 entrées (216 spec/écran) preuve qu'il a fait pression sur les exploitants pour que le film soit toujours programmé.

Quels sont les raisons de ce relatif échec sur le territoire Français ? (pour mémoire aux US le film après un début également timide à finalement récolté plus de 240M$ ce qui le classe dans les 3 plus grosses recettes pour l'année 2006).

On la dit et redit mais aujourd'hui un film d'animation 3D n'est plus aussi attractif qu'avant et on ne peut plus compter sur l'effet nouveauté

Autre constat, Pixar n'est plus une marque qui déplace en masse les grands et les petits, surement un effet collateral du Shrek de Dreamworks.

Enfin le public pour ce genre de film avait déja fait le déplacement pour l'Age de Glace 2 en Avril qui finissait, lui, sa carrière au dela des 6 500 000 entrées.

Pas seul en enfer, La carrière de Nos Voisins les Hommes avec ses 1 459 000 d'entrées au compteur devrait mettre un peu de baume au coeur de BVI, mais comme on dit: le malheur des uns ne fait pas le bonheur des autres...


propulsé par DotClear