Lorsque de sérieux problèmes profilent à l'horizon avec le vol du cube cosmique, le directeur du S H I E L D, Fury (Samuel Jackson) décide de réunir une équipe hors du commun. Il appelle à la rescousse Tony Stark/Iron Man (toujours campé par R.Downey Jr), Captain America (Chris Evans), Bruce Banner/Hulk (Mark Ruffalo a remplacé les Bana/Norton pour notre plus grand plaisir). La Veuve noire (Scarlett Johansson est quand même bien plus sexy en collant noir moulant qu'en jean bouseux dans un zoo en perdition) est toujours fidèle au S H I E L D et d'autant plus présente lorsqu'elle voit son fidèle compagnon Oeil de faucon (Jeremy Renner) envoûté par Loki et son sabre cosmique. Lorsque Thor (Chris Hemsworth toujours aussi convaincant) surprend son frère Loki en train de se faire bousculer par Iron Man et Captain america, il prend a priori sa défense. Après un premier combat de super héros qui se fait (à mon sens) un peu (trop) attendre (il fallait mettre en place cette horde de personnages puissants, c'est sûr), Thor comprend que les desseins de son frère sont obscurs et il décide donc de rejoindre Tony, Steve, Bruce et Natasha à bord d'un grand vaisseau pour trouver la solution permettant de neutraliser la nouvelle force dont dispose Loki et qui est susceptible de mettre à néant toute vie humaine. La quantité de super héros ne semble toutefois pas en faire la qualité....
A part une mise en place un peu lente, une fois plongés dans l'univers des super héros, l'on n'en sort plus. Les scènes d'action sont des ballets qui feraient pâlir une super production de Casse noisette. On retrouve la patte whedonnienne si chère à mes yeux de fan de Buffy. Elle est proche parfois de celle d'un John Woo ou d'un Quentin Tarantino. Si elle a moins de grâce, c'est sûr, elle est tout aussi audacieuse, sexy et gore. Elle a, plus encore, un humour dont les précédents Iron Man, Hulk et Captain america étaient dénués. Mais surtout, le cabotinage agaçant de Tony Spark laisse place à une autodérision pleine d'humour nourrie par les piques incessantes lancées par Captain america, Thor et Hulk. Il n'est plus le jeune homme narcissique et insupportable. Il est un coéquipier courageux.
Le clou de ce spectacle de plus de deux heures c'est incontestablement le personnage du Docteur Bruce Banner/Hulk. Le premier, plus mûr et humble que les autres et surtout moins stéréotypé en devient touchant. Quant au second, qui passe de la folie incontrôlée à la folie solidaire et déjantée aura provoqué les plus grands éclats de rire de la salle. Rarement un film de superhéros m'aura autant fait rire, à vrai dire...
Le passage du petit au grand écran de Joss Whedon est une réussite qui a nourri la saga des Avengers d'un cocktail d'humour, d'énergie qui la mène directement vers une suite. Que j'attends impatiemment...
Mini-fiche de The Avengers