l'avis
de
Julie

Dos au mur ne vous retiendra pas longtemps, Chers lecteurs. Certes, le cinéma est fait de tout. De grands et de petits films. De comédies et de drames. De films incontournables et puis de films oubliables. Ces derniers sont ceux que l'on achète généralement en VOD le dimanche soir, ceux que l'on ne revoit jamais. Dos au mur est définitivement l'un de ces films périssables. D'abord, ça commence par un scénario improbable.Ancien flic, Nick Cassidy (depuis Avatar, Sam Worthington ne parvient pas à trouver un rôle) purge une peine de prison pour vol. Lors d'une autorisation de sortie qui lui est accordée pour pouvoir assister à l'enterrement de son père, il parvient à prendre la fuite. On le retrouve quelques temps plus tard, entrant dans un hôtel. Après un petit déjeuner copieux, il enjambe la fenêtre et se plante sur le rebord. Il devient alors la curiosité de tous les passants new yorkais. La police s'en mêle très vite. Mais il exige un interlocuteur particulier, une jeune flic qui a récemment eu à connaître du cas d'un suicidaire sur un pont new yorkais. S'en suivent de nombreux évènements en cascade sous le regard médusé d'un parterre de new yorkais en quête de sensations fortes. L'objectif de Nick: prouver son innocence aux yeux du monde. En tout cas, pour commencer, à ceux des new yorkais.

Lire la suite