Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

27 mar.

[box-office US] démarrage du 25/03 : Sucker Punch prend la tasse

Le résultat est sans appel, Sucker Punch avec ses $19 millions pour son premier week-end est un échec au regard de l'attente et surtout de ses $82 millions de budget. Le film devrait finir sa carrière dans les $45M, soit une contre performance.
C'est un petit film ($20M de budget), Diary of a wimpy kid, déjà la suite d'un film à succès et quasiment passé inaperçu chez nous, qui prend la tête du box-office du week-end.
Le dernier film de Adam Sandler, vient de dépasser la barre symbolique des $100M. Si c'est le standard aux US, en France Le Mytho ne devrait pas réaliser d'étincelle...
1. Diary of a wimpy kid: rodrick rules
(3,167 écrans)
$6,925,000$24,400,000 / 3 jours
2. Sucker punch
(3,033 écrans)
$4,230,000$19,015,000 / 3 jours
3. Limitless
(2,805 écrans)
$4,095,000$41,281,000 / 10 jours
4. The lincoln lawyer
(2,707 écrans)
$3,140,000$28,967,000 / 10 jours
5. Rango
(3,645 écrans)
$2,987,000$106,363,000 / 24 jours
6. Battle: los angeles
(3,118 écrans)
$2,105,000$72,580,000 / 17 jours
7. Paul
(2,806 écrans)
$1,824,000$24,610,000 / 10 jours
8. Red riding hood
(2,715 écrans)
$1,060,000$32,453,000 / 17 jours
9. The adjustment bureau
(2,282 écrans)
$959,000$54,871,000 / 24 jours
10. Mars needs moms
(2,170 écrans)
$655,000$19,152,000 / 17 jours

27 mar.

Blogs cinéma: le best-of S04E24

Dimanche c'est le temps du best-of et comme le plus grand évènement filmo/geek de l'année débarque mercredi dans les salles, Sucker Punch pour ceux qui ne suivent pas, c'est Nico qui s'y colle pour le best-of. Perso je trouve que les précédents films de Zack Snyder ne sont pas bons et que le talent du monsieur est largement surcôté (300, Watchmen).
- Cineblogywood : Taking Off - Vol au-dessus d'un nid de hippies
- Filmgeek : L'exposition Stanley Kubrick à la Cinémathèque Française.
- Filmosphere : Sucker Punch, le trip régressif de Zack Snyder
- Cinefeed : Box-office France semaine 12: bon démarrage pour 'Ma part du gâteau'

24 mar.

Box-office France semaine 12: bon démarrage pour 'Ma part du gâteau'

Avec une bonne moyenne (la meilleure du top d'ailleurs) de 1 101 s/c, le dernier film de Cédric Klapisch à pris logiquement la 1ère place du box-office de la semaine. Si ce démarrage était attendu (je suis sur que le réalisateur a même une pointe de déception), reste maintenant à savoir si le film peut tenir la distance pour aller titiller les 1.5 millions d'entrées ce dont je ne suis pas sur. J'avais été plutôt pessimiste dans mon pronostic mais je reste toutefois sur mes positions quant au résultat final.
Derrière les films en continuations se maintiennent bien avec le fameux triptyque Le discours d'un Roi / Black Swan / Les femmes du 6ème étage.
Après le décevant score de Poupoupidou (180 000 entrées), Jean-Paul Rouve ne redresse pas la barre avec Légitime défense qui ne cumule que 35 000 entrées sur 130 copies.
1Ma part du gâteau530 847530 847
2World invasion : battle LA314 138314 138
3Le rite (-29%, 2)263 866636 549
4Les femmes du 6e étage (-10%, 5)250 7281 792 416
5Le discours d'un roi (-13%, 7)238 1972 651 197
6Sans identité (-9%, 3)219 862843 773
7Rien à declarer (-36%, 7)186 7457 948 067
8Black swan (-19%, 6)184 8692 477 702
9Le marquis (-36%, 2)171 655441 877
10L'assaut (-31%, 2)170 661419 382
11Paul (-21%, 3)150 838642 704
12True grit (-33%, 4)131 5981 241 411
13Fighter (-31%, 2)94 757232 291
14We want sex equality (-31%, 2)57 240139 842
15Sex friends (-28%, 5)51 988931 427

21 mar.

[box-office US] démarrage du 18/03: Bradley Cooper s'impose en tête

Alors que 3 films pouvaient prétendre à prendre la tête du box-office cette semaine c'est finalement Limitless (un polar avec Bradley Cooper en tête d'affiche) qui s'impose largement devant The Lincoln lawyer et Paul qui fait un démarrage plutôt médiocre alors qu'en France le film marche plutôt bien.
1. Limitless
(2,756 écrans)
$5,000,000$19,000,000 / 3 jours
2. Rango
(3,843 écrans)
$4,558,000$92,577,000 / 17 jours
3. Battle: los angeles
(3,417 écrans)
$3,935,000$60,602,000 / 10 jours
4. The Lincoln lawyer
(2,707 écrans)
$3,680,000$13,400,000 / 3 jours
5. Paul
(2,802 écrans)
$3,502,000$13,155,000 / 3 jours
6. Red riding hood
(3,030 écrans)
$1,710,000$25,962,000 / 10 jours
7. The adjustment bureau
(2,660 écrans)
$1,529,000$48,779,000 / 17 jours
8. Mars needs moms
(3,117 écrans)
$1,465,000$15,401,000 / 10 jours
9. Beastly
(1,810 écrans)
$765,000$22,245,000 / 17 jours
10. Gnomeo and juliet
(1,748 écrans)
$756,000$93,663,000 / 38 jours
11. Hall pass
(1,905 écrans)
jours

20 mar.

Blogs cinéma: le best-of S04E23

Dans la vie il faut avoir des repères, des limites, des rendez-vous réguliers, cela rassure et le best-of est là pour vous satisfaire votre besoin d'info/cinéma
- Filmosphere : Hell Driver, faussement bis, vraiment Z
- Cineblogywood : Interview exclusive - Charlie Adlard se déchaîne sur Walking Dead... et Zack Snyder
- Cinefeed : Fighter, la force tranquille
- Filmgeek : Guide et solutions pour le jeu The Prodigies
- Hollywood&Co: Les pires invasions d'aliens au cinéma
Et au rayon des invités...
- Inthemoodforcinema : Critique - « Les yeux de sa mère » de Thierry Klifa et rencontre avec l'équipe du film
- SurLaRouteDuCinema : FIGHTER de David O Russel ***
- RicoRizzo : Quand Transformers rencontre Rocky cela donne Real Steel !


19 mar.

Fighter: la force tranquille

  l'avis
de
Julie
"Les films de boxe" ont toujours une dimension humaine forte. Parce que derrière un combat sur le ring, il y a, à chaque fois, un homme (ou une femme. Je pense évidemment à Million Dollar Baby qui dans le genre émotionnel a atteint les mêmes sommets que Dancer in the Dark) avec une histoire personnelle compliquée. La part faite au(x) combat(s) est toujours très, peut être trop, importante. Mais je l'avoue voir un être complexe se démener sur le ring, la rage au ventre, a sur moi un effet inexplicable. C'est irrationnel. Evidemment je préfère Million Dollard Baby, Raging Bull, Marqué par la haine, (The Werstler, même si ce n'est pas la boxe dont il parle, doit être classé parmi les films de combats humains) aux Rocky 2, 3, 4, 5, à Rocky Balboa. Fighter se classe, définitivement, dans la première catégorie. Les combats sont rares. Et pourtant, la charge émotionnelle est bien là, existant grâce à deux monstres du cinéma.
Fighter est avant tout l'histoire d'un homme qui se démène pour exister, pour survivre, entre un frère et une mère qui l'écrasent. Micky Ward (interprété par un Mark Walhberg dont je vous dirai le plus grand bien plus tard) est entraîné par son frère, Dicky Eklund, ancien boxeur, toxicomane, vedette locale sur le retour. D'une victoire volée contre Sugar Ray Robinson, Dicky (Christian Bale EST Dicky) a, semble-t-il, gagné l'admiration de toute une ville. C'est dans le coeur de sa mère (Melissa Leo, dans le rôle d'Alice Ward est, elle aussi, comme tous les autres ai-je envie de dire, exceptionnelle) que la place de Dicky est la plus grande. Son fils aîné qu'elle semble aimer plus que tous ses autres (j'ai décompté 7 soeurs) enfants, plus que Micky, passe pourtant son temps dans une maison de toxico à fumer du crack. Et quand il n'y est pas, il tente d'entraîner son frère à devenir ce qu'il fût: un champion. Managé par une mère vénale et entraîné par un frère shooté, Micky perd coup sur coup tous les combats. Le jour où il croise Charlene (Amy Addams qui sait troquer une robe de princesse contre un décolleté ultra sexy), il prend conscience, enfin, de la mauvaise influence de sa mère et de son frère. C'est elle qui lui fait prendre conscience de ce qu'il doit quitter la tribu familiale pour gagner, pour exister, pour s'accomplir.

Lire la suite


17 mar.

Box-office France semaine 11: Le rite détrône Rien à déclarer

C'est au bout de seulement la 6ème semaine que la marathonien Dany Boon perd sa première place du podium au profit d'une énième production US qui fait un excellent démarrage (1 573 s/c). Rien à déclarer va finir sa carrière au dessus de 8M d'entrées ce qui est un excellent résultat. Certes très loin des 20M de Bienvenue chez les Chtis mais on avait alors assisté à une anomalie statistique et la comparaison est futile.
Les films qui sont sortis il y a un mois (Les femmes du 6ème étage, Black Swan, Le discours d'un roi etc.) bénéficient d'une aura que rien ne peut entacher et ils continuent petit à petit leur bonhomme de chemin pour atteindre des scores étonnants !
Une pure affaire (-50%) ou Toi, moi, les autres (-80%) ne bénéficient pas de cette protection et c'est bien dommage pour le premier car le film vaut bien plus que les 150 000 entrées qu'il va faire en fin de carrière.
L'Assaut semble avoir trouvé son public avec un très bon démarrage et surtout un très bonne moyenne de 1 091 s/c ce qui devrait porter le film au delà des 550 000 entrées et c'est tant mieux car le film est plutôt réussi (critique à venir).
1Le rite372 683372 683
2Rien à déclarer (-46%, 6)292 7157 761 322
3Les femmes du 6e étage (-8%, 4)277 6061 541 688
4Le discours d'un roi (-20%, 6)273 9452 413 000
5Le marquis270 222270 222
6L'assaut248 721248 721
7Sans identite (-36%, 2)242 334623 911
8Black swan (-30%, 5)227 7982 292 698
9True grit (-36%, 3)196 3431 109 813
10Paul (-37%, 2)190 246491 866
11Fighter137 534137 534
12Animaux & cie en 3d (-41%, 5)104 163964 100
13Les voyages de gulliver (-47%, 3)97 549586 410
14Largo winch II (-54%, 4)93 5711 281 113
15We want sex equality82 60282 602

16 mar.

Quel box-office pour Ma part du gâteau ?

La sortie d'un film de Cédric Klapisch est toujours un évènement et Ma part du gâteau ne déroge pas à la règle. A l'occasion de la sortie Paris j'avais eu l'occasion de vous livrer une petite analyse sur ses scores au box-office et je suis étonné de voir que près de 3 ans plus tard mon avis n'a pas bougé. Paris avait fait un très bon démarrage (770 000 entrées en 1ère semaine) pour finalement ne cumuler que 1.7 millions d'entrées et j'ai l'impression que Ma part du gâteau risque de connaitre le même sort en moins bon.
On peut mettre au crédit du film la notoriété de Cédric Klapisch ainsi que son casting solide par contre les critiques sont à nouveau mitigées mais surtout le film semble, encore une fois, loin d'être une comédie générationnelle bien croquée qui était la marque de fabrique (et de succès) du réalisateur.
Le démarrage peut être correct (380 000 entrées en 1ère semaine) mais je pense que le film n'arrivera pas à atteindre le million d'entrées et qu'il finira sa carrière autour de 850 000 entrées. A suivre...

14 mar.

[box-office US] démarrage du 11/03: Battle: Los Angeles démarre fort

Trois grosses sorties ce week-end pouvant prétendre à la 1ère place du BO. C'est finalement Battle: los angeles (World Invasion : Battle Los Angeles en Français qui sort le 16 mars) qui s'impose largement avec une très bonne moyenne par copie. Rango continue sur son bon démarrage. Petite déception pour Red Ridding Hood qui démarre mollement avec $14M au compteur. La réalisatrice du premier Twilight, Catherine Hardwicke n'a pas réussi à transformer l'essai. Le film sera toutefois largement rentable puisqu'avec un budget de $40M il sera amorti avec le box-office US.
1. Battle: los angeles
(3,417 écrans)
$9,000,000$36,000,000 / 3 jours
2. Rango
(3,923 écrans)
$7,405,000$68,653,000 / 10 jours
3. Red riding hood
(3,030 écrans)
$3,420,000$14,135,000 / 3 jours
4. The adjustment bureau
(2,847 écrans)
$2,805,000$38,451,000 / 10 jours
5. Mars needs moms
(3,117 écrans)
$1,965,000$6,800,000 / 3 jours
6. Hall pass
(2,555 écrans)
$1,410,000$34,936,000 / 17 jours
7. Beastly
(1,959 écrans)
$1,280,000$16,980,000 / 10 jours
8. Gnomeo and juliet
(2,585 écrans)
$1,080,000$89,031,000 / 31 jours
9. The king's speech
(1,768 écrans)
$1,006,000$129,062,000 / 108 jours
10. Just go with it
(2,398 écrans)
$975,000$93,982,000 / 31 jours

13 mar.

Blogs cinéma: le best-of S04E22

Un best-of très US cette semaine et j'ai l'impression qu'à mesure que l'été se rapproche on risque de voir tout un tas de supers héros squatter nos colonnes...
- Cineblogywood : Sucker Punch - les internautes au pouvoir
- Cinefeed: True Grit, crash test non passé
- Filmgeek : Les losers d’Hollywood
- hollywoodandco : A la Recherche de la Nouvelle Lara Croft
- Filmosphere : Boxing Gym, la pureté documentaire
Enfin, petite sélection de critique des blogs invités qui ont publié leurs articles sur la rubrique News de Cinefriends. J'en connais une qui sera fière d'être de retour dans cette rubrique prestigieuse !
- SurLaRouteDuCinema: AVANT L'AUBE de Raphaël Jacoulot ***
- Shunrize : Critique de Fighter
- MyScreens : Critique de L'Assaut


11 mar.

Box-office France semaine 10: Bon démarrage pour Sans identité

Alors que Rien à déclarer trust encore la plus haute marche du prodium (c'est certainement sa dernière semaine) c'est du côté de Sans identité positionné comme un thriller entre Jason Bourne et Taken qu'il faut trouver l'exploit. Son démarrage est très bon avec une moyenne à 1 126 s/c il devrait terminer sa carrière au-delà du million d'entrées.
Black Swan et Le discours d'un roi continuent leurs folles carrières avec 2 millions de spectateurs au compteur et ce n'est pas fini ! C'est également excellent pour Les femmes du 6ème étage qui va finir sa course autour des 2 millions d'entrées. Petit (euphémisme) déception pour Une pure affaire qui peine à faire sa place malgré des bonnes critiques et un bon bouche à oreille.
Petit revers pour Vincent Lindon, La permission de minuit rate son démarrage. La faute certainement à trop de bons films à aller voir et à un sujet plutôt dur sans parler de la bande-annonce totalement incompréhensible.
1Rien a declarer (-45%, 5)544 7817 468 607
2Sans identité381 577381 577
3Le discours d'un roi (-10%, 5)341 3192 139 055
4Black swan (-27%, 4)324 8752 064 900
5True grit (-49%, 2)308 203913 470
6Paul301 620301 620
7Les femmes du 6e etage (-35%, 3)301 0501 264 082
8Largo winch ii (-48%, 3)205 3131 187 542
9Les voyages de gulliver (-39%, 2)185 658488 861
10Animaux & cie en 3d (-28%, 4)176 769859 937
11Sex friends (-46%, 3)145 131806 825
12Gnomeo et juliette (-39%, 3)112 233501 070
13Halal, police d'etat (-57%, 3)104 658750 082
14127 heures (-56%, 2)90 111295 373
15Une pure affaire90 00290 002
16Tron l'heritage (-58%, 4)84 6531 131 663
17La permission de minuit76 22276 222
18Avant l'aube59 31959 319
19Sanctum 3d (-64%, 2)59 072224 307
20Toi, moi, les autres (-63%, 2)43 646160 513

09 mar.

True Grit, crash test non passé

  l'avis
de
Jérôme
Autant le dire tout de suite, True Grit n'a pas passé le crash test de la séance à 22h00 par la petite chose fragile. C'est dur mais ainsi va la vie.
Mais quel est donc ce test me direz-vous ? C'est bien simple, vous prenez une petite chose fragile et vous l'amenez au cinéma un samedi soir à 22h00 pour voir ce qui, sur le papier, est un GRAND film: un beau casting (Matt Damon et Jeff Bridges tout de même), des réalisateurs capables de fulgurance qui ont marqué notre cinéphilie au fer rouge (Fargo, The Big Lebowski, Barton Fink, No country for old men etc.), des critiques qui crient au chef d'oeuvre et des nominations aux Oscar à la pelle.
La baby est bookée, les places réservées, les cochonneries au chocolat englouties, les bandes-annonces diffusées et hop la lumière s'éteint. Que la magie opère !
Si la petite chose fragile tient le choc et reste concentrée sur les images qui défilent sur l'écran c'est que le film vaut le coup d'oeil. Mais par contre si ses paupières deviennent lourdes et qu'elle commence à gigoter sur son siège pour finir recroquevillée la bouche ouverte sombrant dans un sommeil profond alors c'est la catastrophe. Le film n'est pas homologué.
Triste destin que celui de True Grit à jamais perdu pour notre critique préférée. La faute à qui ? à quoi ? Nul ne le saura et si vous entendez l'intéressée tenter de justifier son comportement par des jugements à l'emporte pièce: "c'est chiant les western" "mais c'est quoi l'accent de Jeff Bridges" "il est pas un peu ridicule Matt Damon, non ?" il sera de votre devoir de lui demander de se taire car si True Grit n'est pas un chef d'oeuvre et ne risque pas de rentrer au panthéon de nos films préférés il mérite toutefois mieux que les deux minutes d'attention que la miss lui a consacrées.

Lire la suite


06 mar.

Blogs cinéma: le best-of S04E21

Best-of sans invité cette semaine d'abord parce qu'il fait un grand soleil et que je ne voudrais pas vous voir traîner à la maison trop longtemps. Ensuite c'était le semi-marathon de Paris, ma matinée a donc été bien occupée...
- Cineblogywood : The Artist, le muet selon Michel Hazanavicvius
- Filmosphere : Le Rite, critique de l'Exorciste du pauvre
- Filmgeek : Natalie Portman is everywhere
- Hollywood&Co: Casting royal pour le musical Rock of Ages
- Cinefeed: PlanningTV un service simple mais bien fichu


05 mar.

Les femmes du 6ème étage: paëlla, tendresse et nostalgie

  l'avis
de
dbuk1000
Avant de vous faire partager le plaisir que j'ai eu à voir ce film, en mal d'inspiration j'ai parcouru les critiques des professionnels. En vain, je n'y ai pas retrouvé la saveur particulière que j'ai ressentie.
Une saveur faite d'un subtil mélange de tendresse, d'humour, de cocasserie sur fond de paella.
L'intrigue est légère.
Paris au début des années soixante.
De Gaulle est au pouvoir en France et Franco règne en Espagne.
Paris d'avant mai 1968!
Un immeuble parisien très bourgeois du 16ème arrondissement entre la rue Raynouard et le boulevard Delessert près du Trocadéro.
Les bus sont encore à plateforme et la concierge est une authentique "pipelette" parisienne.
Et une famille très comme il faut y vit dans un superbe appartement infiniment bourgeois et vieillot où plane le souvenir persistant des générations passées.
Dans le rôle du père , Fabrice Luchini, dont la silhouette naguère mince s'est désormais arrondie comme il sied à un agent de change "de père en fils" qui gère les économies des grands bourgeois parisiens et qui s'en va chaque jour à sa charge gentiment, coiffé de son petit chapeau tyrolien et vêtu de son loden , à la main sa précieuse serviette en cuir. Un beau bourgeois bien propre sur lui, un tantinet précieux et rempli de componction

Lire la suite


04 mar.

PlanningTV un service simple mais bien fichu

Un peu de copinage cela ne fait pas de mal :-)
Lorsque les deux fondateurs m'ont parlé de leur nouveau service de personnalisation de programme TV j'avoue ne pas avoir bien vu l’intérêt de lancer un nouveau service au regard de ceux qui existent déjà (il y a un embryon de programe Télé / ciné sur cinefriends d'ailleurs), puis j'ai rapidement changé d'avis après leur démonstration. Comme quoi un service bien réalisé est le meilleur des atouts !
En quelques clics vous indiquez quelles chaines vous avez et surtout quels sont vos centres d'intérêts: Foot (équipe, division etc.), Cinéma (film, réalisateur, acteur), Série etc. afin d'organiser votre grille de programmes personnalisée. Cette dernière est consultable sur le web, via l'application iPhone ou on peut tout simplement la recevoir par email chaque matin.
Voici une petite vidéo explicative, c'est un brin désuet mais ca à le mérite d'être clair...

Pour vous créer un compte gratuit et tester le service c'est par ici Planning TV

propulsé par DotClear