l'avis
de
Julie
Je l'ai déjà écrit, quelque part, en quelques mots rapides, sur cinefriends. Kick Ass est un savant mélange des grands moments hong kongais de John Woo et de Spiderman. Le fils spirituel de John Woo n'est donc pas Quentin Tarentino, malgré l'idée reçue, mais Matthew Vaughn. Avec Kick Ass, il nous livre un ballet de violence sans limite, de l'humour noir, du politiquement incorrect à flot. C'est a priori aussi puéril que Spiderman, aussi sombre que Batman, aussi violent que le Syndicat du crime et aussi teen ager que le Bal de Promo. Et pourtant, Kick Ass n'est pas un film Canada-dry qui ressemble à tout et à rien. Je ne parlerai pas d'ovni cinématographique pour ne pas abuser des beaux mots. Kick Ass ose là où peu voire où les autres n'osent pas. Car derrière cette histoire de "faux super-héros" prêt à tout pour donner un sens à sa vie, le héros de l'histoire donc, il y a quand même une héroïne de 11 ans qui tue sans compter, domptée par un père dont la seule devise dans la vie est Oeil pour Oeil, Dent pour Dent.

Lire la suite