l'avis
de
dbuk1000
Le troisième film israélien sur la première guerre du Liban qui soit paru en France.
Le premier fut BEAUFORT, Ours d'argent au Festival de Berlin en 2007, inspiré du livre éponyme
Le second VALSE AVEC BACHIR, film autobiographique de Ari Folman, distingué du Golden Globe Award du meilleur film étranger et le César du meilleur film étranger en 2009
Et maintenant LEBANON, film autobiographique de Samuel Moaz, distingué du Lion d'Or à Venise 2009. Pas mal pour un premier long métrage.

Etonnant...
Il est étonnant de constater comment ces réalisateurs israéliens qui ont été confrontés dans leur jeunesse à cette guerre et aux situations atroces qui accompagnent toute guerre sont aujourd'hui capables d'en analyser la complexité et de nous transmettre un message universel à partir de leur expérience de soldat de Tsahal.
Je dis bien universel car il est étrange de constater que ces films israéliens autobiographiques engrangent les meilleures distinctions décernées par le cinéma européen.

Lire la suite