Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

07 fév.

In the air : Clooney redescend sur terre

  l'avis
de
MAL
George Clooney (sous le pseudonyme de Ryan Bingham) passe sa vie dans les avions à sillonner les Etats-Unis. Sa collection de cartes Privilège fait de lui un invité de marque traité avec les plus grands égards tout au long de ses voyages, et donc de sa vie. Il a fait du cynisme sa profession : son métier est d'effectuer les entretiens de licenciement à la place d'employeurs qui n'en ont pas le courage. Il le fait avec la rigueur et la froideur qu'on lui connait, sans réagir à la détresse des malheureux licenciés et c'est ce qui fait son efficacité. Il s'est fixé comme objectif (apparemment le seul de son existence) d'accumuler une quantité de "miles" proprement astronomique.

Il va faire deux rencontres. Tout d'abord Alex (Vera Fermiga), qui passe comme lui énormément de temps dans les avions et semble être son équivalent féminin (mais un homme peut-il avoir un équivalent féminin ? On verra que c'est une bonne question). Ils vont entamer une relation joyeuse et cocasse, avec des rendez-vous programmés au gré de leurs itinéraires respectifs. Intervient aussi la jeune Natalie (Anna Kendrick), nouvelle employée de sa société, tout juste diplômée, et qui a convaincu son patron de travailler dorénavant par visio conférence, ce qui mettrait fin aux incessants voyages de George Clooney.

Ces deux rencontres vont le perturber, son armure va se fendiller, et sous sa carapace va apparaître un homme plus complexe qu'il ne semblait.

Lire la suite


07 fév.

Blogs cinéma: le best-of S03E21

Petit séisme dans l'univers des blogs ciné, la reine est tombée de son trône ! Aujourd'hui assise sur son séant il ne lui reste qu'une seule option pour éviter de s'enfoncer, demain, dans les tréfonds du classement: rejoindre le collectif des plus grands blogs cinéma de tous les temps !
- Rob Gordon a toujours raison : critique I love you Phillip Morris
- Cineblogywood : Le Super Bowl filmé par Quentin Tarantino
- Filmgeek : Interview avec Mark Strong, le bad guy de Sherlock Holmes

propulsé par DotClear