Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

12 sep.

"La possibilité d'une île": énorme gadin

Je ne me remets pas du chiffre 1er jour France de La possibilité d'une île:
1 757 sur 64 écrans

Avec un démarrage pareil je pense qu'on tient notre nouveau Minor, ca devrait faire plaisir à Moma :-)


12 sep.

"Rien que pour vos cheveux": oubliez votre cerveau à l'entrée du cinéma

  l'avis
de
Jérôme
Long débat interne entre Julie et moi pour savoir si Don't mess with the Zohan (Rien que pour vos cheveux en Français) avait sa place sur cinefeed et comme je suis bien moins snob que Julie c'est moi qui m'y colle...
En préambule sachez que je ne suis pas un grand fan des films des nouveaux comiques Américains (Superbad, Blades of Glory, 40 ans, toujours puceau etc.) mais vu leur succès outre Atlantique il doit y avoir forcément une raison.
Zohan (Adam Sandler) est un agent du Mossad malheureux car s'il excelle dans la traque des terroristes il n'aspire qu'à une chose: coiffer et couper les cheveux soyeux. Sa seule chance pour tenter la grande aventure du rêve Américain est de simuler sa mort lors d'un combat contre son plus grand ennemi Fantôme (excellent John Turturro). Une fois à New-York il arrive à se faire engager comme coiffeur dans un salon tenu par une jeune et jolie Palestinienne...
Rien que pour vos cheveux ne fait pas dans la dentelle ici les blagues sont grasses comme des loukums, le politiquement correcte est banni et c'est exactement ce que l'on attend. Chaque fois que vous vous direz: "non il (Zohan) ne peut tout de même pas faire ça", eh bien IL (Sandler) le fera. La scène ou Zohan ne recule devient aucun sacrifice pour faire plaisir à ces dames (d'un certain âge) est certainement la meilleure du film.
Il y a beaucoup de vannes, certaines sont drôles, le film souffre toutefois d'un coup de mou au milieu du film mais le tout se laisse voir. Alors si vous êtes capable d'oublier que vous avez un cerveau pendant 1h53 vous pouvez allez voir Don't mess with the Zohan sinon passez votre chemin...


propulsé par DotClear