Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

31 mai.

Le scaphandre et le papillon

  l'avis
de
Jérôme
bon
Il y a des livres, comme des films qui nous embarquent disait François Truffaut. Pour moi, Le scaphandre et le papillon en fait partie. La lecture du livre de Jean-Dominique Bauby m'avait beaucoup touché: son histoire, son courage, ses mots. Je ne peux m'empecher de rapprocher J.D. Bauby de H. Guibert qui avait si bien réussi à exprimer sa colère, sa souffrance (je vous conseille la lecture de A l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie).
Jean-Dominique Bauby est rédacteur en chef du journal ELLE quand il est frappé par un accident vasculaire qui ne lui laisse que sa paupière gauche de mobile. Il a toutes ses capacités intellectuelles mais son seul lien avec l'extérieur c'est cet oeil.
Ses aides soignantes parviennent à mettre en place un système de communication qui lui permet de choisir une lettre de l'alphabet par simple clignement de son oeil.
Chaque jour il mémorise chaque page de son livre et dicte chaque lettre de chaque mot. Titanesque.
Le film aurait facilement pu sombrer dans le mélo mais, comme le livre, il nous livre le récit d'une expérience forte.
Au-delà du drame, il s'attache à nous faire vivre les sentiments du personnage principal par son unique point de vue. Pour arriver à ses fins Julian Schnabel déploie quelques trésors de mise en scène.
Le son et l'image sont presque toujours en phase avec ce que le personnage principal peut entendre ou voir. Le son est ainsi sourd ou l'image floue quand Jean-Do se réveille ou quand il est fatigué. On est avec lui dans ce corps, véritable prison.
Mais c'est avant tout l'histoire d'un homme: ses rêves, son rapport avec les autres, les femmes en particulier, ses regrets, sa frustration de ce qu'il ne serra jamais.
Tout comme dans le livre, le film tire sa force dans sa sincérité. C'en est une belle adaptation.

30 mai.

Des affiches à faire tout péter ...

Si les films d'actions ont leurs codes, leurs affiches n'échappent pas à la règle. Le héros est toujours en premier plan, on le montre en mouvement. Si on rajoute une petite explosion dans le lot ca ne fait pas de mal :-)
Illustration:

     

Petite variante pour Die Hard. Si le héros est statique on n'oublie toutefois pas le mettre en situation (T-Shirt ensanglanté).


30 mai.

Box-office France semaine 21

Décidemment les blockbusters se comportent de belle manière. Spiderman 3, qui termine tranquillement sa carrière, laisse la place aux Pirates des Caraibes 3 qui domine le box-office de cette semaine
1Pirates des Caraibes 32 709 3772 709 377
2Spiderman 3 (4, -60%)369 2965 879 072
3Zodiac (2, -41%)271 074733 417
4La Faille (3, -41%)169 404783 420
5Les chansons d'amour108 002108 002
6La disparue de Deauville104 753104 753
7Le scaphandre et le papillon101 785101 785
8Steppin (2, -56%)80 826263 073
9Après lui48 44848 448
10Ensemble c'est tout (10,-45%)34 9562 180 518

Nombre d'entrées cette semaine: 4 384 833 entrées (source cbo).

30 mai.

je presse le citron ...

rien à voir avec le ciné mais comme je lis quotidiennement presse-citron et qu'Eric à besoin d'un coup de pouce je m'execute:
Buzzrace - La course au buzz
PS: c'est un truc de mega-geek

29 mai.

Pronostics des sorties du 30 Mai 2007

- UV
Gilles Paquet-Brenner est un habitué du grand écart. C'est en effet le réalisateur de Gomez et Tavarez (900 000 entrées) mais son premier film était Les Jolies Choses (200 000 entrées avec Marion Cotillard). Les critiques vis-à-vis d'UV sont plutôt fraîches. La concurrence pour les fims dits pour adulte est également vive.
-> Mon pronostic: 180 000 entrées

- 88 minutes
Cela fait bien longtemps que Al Pacino n'a pas eu un succès public en France (950 000 entrées pour Insomnia) depuis il a eu beaucoup de déconvenues (La recrue 570 000 entrées, Influence 110 000 entrées ou Two for the money 90 000 entrées). Le film n'est pas encore sortie aux USA et aucune date n'est indiquée. Un futur bide de plus ?
-> Mon pronostic: 110 000 entrées

28 mai.

Box-office week-end semaine 21

Les premiers chiffres sont connus et comme on pouvait s'y attendre Pirates de Caraïbes 3 fait un démarrage canon:

- Pirates des Caraïbes 3 : 2 114 524
- Spider-Man 3 : 274 026
- Zodiac : 203 574
- Les Chansons d'amour : 80 157
- La disparue de Deauville : 76 658
- Le scaphandre et le papillon : 64 349


25 mai.

Analyse Box-office France semaine 20

Enfin un peu d'air
Le box-office retrouve enfin un peu de couleur. Alors que cette semaine ne comptait pas beaucoup de nouveauté le nombre total d'entrées progresse.
Spiderman 3 fait preuve d'une très belle stabilité pour sa 3ème semaine. Le film affiche l'excellente moyenne de 1 080 s/c alors qu'il est diffusé encore sur 850 écrans. Des chiffres qui en disent long sur le succès et l'interêt du public pour le héros de Marvel. Il bat déja le 2ème opus et va certainement rivaliser avec le score du 1er (6,5 millions d'entrées).
Zodiac fait un beau démarrage (1 230 s/c) et s'inscrit dans la lignée de film de David Fincher. Le million est largement atteignable. La faille après un beau démarrage fait une belle 2ème semaine. Sa moyenne (935 s/c) et son côté contre-programmation porteront le film au-delà de tous les espoirs du distributeur. Enfin Steppin fait un démarrage remarquable (1 223 s/c). J'avais parlé de 330 000 entrées, il ira surement bien au-dessus. Jusqu'à dépasser les 530 000 entrées de Save the last dance ?

Derrière c'est l'éclate
Il faut attendre le 11ème au classement pour avoir un film qui perd des entrées par rapport à la semaine précédente (ca tombe sur Hitcher avec -15%) sinon tout le monde progresse (sauf Next qui est stable). De mémoire je n'avais jamais vu ça. Du coup tout le monde s'offre une semaine blanche et ca fait du bien.

Lire la suite


24 mai.

note de service (2)

J'adore ce truc de note de service :-)
Je viens de mettre en ligne un script de chargement d'images et je ne resiste pas à vous faire partager cette trouvaille.
Pour tester je vous offre Kate Beckinsale


24 mai.

note de service

Messieurs les commentateurs (Moma, Pl, Steven etc.) il y avait "rate" dans ma liste de mot-spam du coup vos commentaires étaient bloqués (pirate était coupable). Ils sont maintenant en ligne et j'ai retiré le mot de la liste ...


23 mai.

Box-office France semaine 20

Un sursaut ? Piquez dans son amour propre le box-office réagit et offre à la plupart des films une belle stabilité. Zodiac fait un bon départ et Spiderman 3 ne baisse que de 9% avec un score élevé. Le top fait la part belle aux comédies qui progressents toutes. Que demandez de plus ?
1Spiderman 3 (3, 9%)918 1915 509 776
2Zodiac462 343462 343
3La Faille (2, -13%)286 096614 016
4Steppin182 247182 247
5Les vacances de Mr Bean (4, +22%)86 890989 288
6Next (4, =)75 975567 177
7Pur week-end (3, +3)69 210319 036
8Ensemble c'est tout (9,+10%)64 0282 145 562
9Je veux pas que tu t'en ailles (4, +4%)60 216383 362
10Le prix à payer (7, +5%)57 9651 288 302

Nombre d'entrées cette semaine: 2 842 124 entrées (source cbo).

22 mai.

Click - un film surprenant

  l'avis
de
Jérôme
pas mal - interessant
J'avais raté, comme beaucoup (seulement 205 000 entrées), la sortie en salle de Click. Sûrement effrayé par l'affiche grotesque et les critiques plutôt tièdes. Rebuté par une énième comédie dont toute l'histoire pouvait tenir sur un coin de table (on appelle ça le pitch): "c'est l'histoire d'un homme qui contrôle sa vie à l'aide d'une télécommande".
Eh bien j'avais tort.
Michael Newman (touchant Adam Sandler), acharné de travail, se voit un jour offrir une télécommande particulière. Elle lui donne la possibilité de contrôler sa vie au sens propre. Pour ne plus entendre le chien aboyer, il suffit de baisser le volume. Pour ne pas subir une nouvelle dispute avec sa femme Donna (la superbe Kate Beckinsale) pourquoi ne pas faire avance rapide etc.
A la lecture du sujet vous pensez avoir cerné le film ? Son ton, son scénario, un sentiment de déja-vu ?
Il est vrai qu'au premier regard ca ressemble au Bruce tout puissant de Jim Carrey. Mais c'est également à ce moment précis qu'il faut laisser de côté ses préjugés et tenter l'aventure.
Le film est en fait beaucoup plus subtil et touchant que son pitch veut bien le dire. Le scénario nous emène exactement là ou ne s'y attend pas. L'histoire suit une direction étonnante. C'est souvent drôle, parfois touchant et toujours subtil. Sans être un chef d'oeuvre, Click réussi à nous étonner et c'est déja pas si mal.
Alors pourquoi ne pas rattraper son retard en louant un film qui aurait mérité un meilleur accueil en salle.


22 mai.

Pronostics des sorties du 23 Mai 2007

- Pirates de caraibes 3
Après Spiderman 3 voici la nouvelle grosse sortie du mois. Une franchise dont la notoriété n'a cessée de grandir: Pirates 1: 3 900 000 entrées, Pirates 2: 6 650 213 entrées. La sortie est de taille puisque 783 écrans sont programmés et l'attente peut se mesurer à la consultation de la fiche du film sur Allociné (80% de PDM annonce le site). Si le succès ne fait aucun doute, la véritable question c'est combien ? Pour moi la morosité de ces dernières semaines va profiter aux blockbusters (les chiffres de Spiderman 3) sont de bons indicateurs), alors une première semaine au-delà de 2 millions et un score final à...
--> Mon pronostic: 6 800 000 entrées

- Les chansons d'amour
Nul doute que la sélection à Cannes et donc la médiatisation du film est responsable des 225 copies que le distributeur va mettre en circulation. Chistophe Honoré n'est pourtant pas un habitué des grosses sorties, Dans Paris était son plus gros succès jusqu'à présent (300 000 entrées). Le distributeur lorgne surement sur les 3 700 000 entrées de 8 Femmes (le concept est un peu identique) ou les 2 700 000 entrées d'On connait la chanson. C'est peut être l'heure de Christophe Honoré ?
--> Mon pronostic: 800 000 entrées

- La disparue de Deauville
Les 200 copies ne trahissent certainement pas le potentiel commercial que lui trouve son distributeur quand on sait qu'il s'agit de SND (spécialiste de la technique du marteau pillon). Affichée un titre pareil c'est du sucide non ? Sophie Marceau a acquis de nombreux succès en tant qu'actrice. Anthony Zimmer a rassemblé 800 000 spectateurs (SND essaye désespéremment de coller à l'image du film d'ailleurs). Même Belphegor a été un très beau succès public (2 millions d'entrées). Par contre en tant que réalisatrice, Sophie Marceau n'a pas encore vraiment convaincu (Parlez moi d'amour avait réalisé 55 000 entrées).
--> Mon pronostic: 180 000 entrées


21 mai.

Box-office week-end semaine 20

Une semaine de rebond ? C'est en tout cas avec étonnement que je vous livre les chiffres des 5 premiers jours. Spiderman 3 se maintient très bien et devrait finir la semaine aux alentours de sa semaine précedente. Zodiac démarre fort et devrait avoir une carrière digne des pécédents films de D. Fincher
1. Spiderman 3 : 864 138
2. Zodiac : 405 871
3. La Faille : 254 698
4. Steppin' : 165 689
5. Les vacances de Mr Bean : 80 984


20 mai.

"Nos jours heureux" - "Je Déteste les enfants les enfants des autres": pourquoi changer une formule qui marche ?

En regardant le line-up de nos chers distributeurs je suis tombé sur une pepite. C'est SND qui gagne l'Oscar du copier/coller. On avait eu Closer - Les Témoins, on aura maintenant Nos jours heureux - Je déteste les enfants des autres.
Tout y est:
  • Même fond bleu
  • Même jeu d'alternance des couleurs dans le titre: blanc/jaune
  • Même mise en scène: les adultes et les enfants (il y en a même un qui fait la même grimace)
  • Et enfin même herbe un peu brulée
Notez bien la filiation est clairement affichée par SND qui présente Je désteste les enfants des autres avec ces mots:"Dans la lignée de "Nos Jours Heureux", une comédie familiale, dont le sujet est... dans le titre !".
   

Allant jusqu'au bout de sa stratégie copier/coller, SND programme le film juste avant les vacances scolaires (comme Nos jours heureux l'année dernière). Le succès est-il aussi facilement reproductible ?


18 mai.

Zodiac -Les hommes de l'obstination

  l'avis
de
Julie

Dans son nouveau film, David Fincher s'est écarté du parti qu'il avait pris dans Seven ou encore dans Fight Club, tous deux très "visuels", où la violence (leur sujet commun) était traitée de manière extérieure, grâce à la caméra.
Dans Zodiac, le réalisateur a gagné en pudeur, en maturité.
En réalité, le sujet du film n'est pas la violence bien qu'a priori on puisse le croire. Zodiac retrace en effet l'histoire d'un tueur en série qui,à la fin des années 1960, a semé la terreur en Californie.

Lire la suite


propulsé par DotClear