Ils vont, ensemble et progressivement, apprendre à se découvrir et à s'aimer.
Ni l'âge, ni les conditions sociales ne sont un obstacle à cette découverte fascinante.
Et puis c'est surtout une merveilleuse histoire d'amour: celle de Franck et de Camille que a priori tout séparait.
Ils se sont détestés ils s'aiment....Déjà vu hein?! et pourtant ça marche. On est vite conquis par le charme de Guillaume Canet et par le joli petit minois de Audrey Tautou. L'attirance réciproque qui les habite n'est ni mièvre ni factice. On tombe tout bonnement amoureux de leur amour. Parce qu'il est simple et sincère.
A priori tous ces ingrédients existaient déjà dans le roman d'Anna Galvada dont Claude Berri a respecté avec une grande fidélité la lettre et le sens. Alors pourquoi ce film? Qu'est-ce que Claude Berri a-t-il bien pu apporter à cette oeuvre déjà aboutie?
En réalité, il a su mettre à l'écran tous les sentiments que le lecteur pouvait ressentir à la lecture du roman. Et avec une grande justesse et une réalisation dépouillée, le réalisateur laisse encore au spectateur la possibilité d'imaginer, de croire et de faire sienne l'histoire portée devant lui. Le spectateur ne peut rester passif face à cette mise en scène simple et humble, ces dialogues drôles (parfois hilarants), ces acteurs au charme incroyable (Guillaume Canet est tout bonnement irrésistible). Il ne peut encore moins rester insensible à la manière dont le réalisateur nous raconte tout le propos du roman: la vie, ses difficultés, son sens et son issue incontournable.
Une fois sorti, le spectacteur n'aura qu'une seule envie : y retourner, vite, pour rejoindre ces protagonistes et être encore un peu avec eux.