Analyse de l'actualité et du box-office cinématographique

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

23 mar.

Analyse du box-office France semaine 11

Vive le printemps
Quand le B.O a peut de sorties à se mettre sous la dent on peut tout de même compter sur le "Printemps du Cinéma" qui permet lui permet de limiter la casse. L'ensemble des films en continuation limitent leur baisse et certains progressent.
La Môme garde la tête du box-office pour la 5ème semaine et passe enfin devant Taxi 4 qui baisse de 34%.

Les nouveautés démarrent forts
La cité interdite s'offre une solide moyenne pour sa 1ère semaine d'exploitation (1 537 s/c). Il y a bien sûr l'effet "Printemps du cinéma" mais le score de 427 000 entrées est tout de même une belle réussite. Le million sera surement atteint.
L'autre grosse sortie ne rate pas non plus le coche. Le come back affiche également une bonne moyenne (1 184 s/c) et lui assure de faire plus que L'amour sans préavis (510 000 entrées).
Il y avait une demande et il est peut être dommage pour Hyper Tension d'être sorti sur une parc limité de salle (118). La moyenne est bonne (1 077 s/c). Le film peut espérer faire 250 000 entrées.
Par contre le dernier François Ozon rate son démarrage en affichant une faible moyenne de 625 s/c. Il devrait finir sa carrière légèrement au-dessus de 200 000 entrées.
Même genre de résultat pour Ecrire pour exister qui rassemble 163 878 spectateurs sur un large parc de 244 copies. Une fin de carrière à 320 000 entrées sera surement une décéption pour le distributeur.

Lire la suite


23 mar.

Ensemble, c'est tout: pour être avec eux

  l'avis
de
Julie

Ceux qui ont aimé le livre d'Anna Galvada "Ensemble, c'est tout" (Le dillettante, 2004) auront le bonheur de partager une nouvelle fois la vie de Camille, anorexique et esseulée, de Philibert, noble, bègue au grand coeur, de Franck, jeune cuisinier et rustre et de sa grand-mère, Paulette, qui ne veut pas qu'on la laisse mourir dans une maison de vieux.
Quant aux autres, ils auront la chance unique de découvrir l'histoire de ce quatuor touchant, drôle et attachant.
C'est avant tout une histoire d'amitié: Philibert (Laurent Stocker),qui a hérité pour un court moment de l'immense appartement familial ,décide d'y accueillir d'abord Franck (Guillaume Canet) puis Camille (Audrey Tautou), sa jeune voisine, femme de ménage, à bout de souffle et paumée et enfin la grand mère de Franck, Paulette (Françoise Bertin) .

Lire la suite


propulsé par DotClear