Scoop n'est pas le plus grand chef d'oeuvre de W.Allen. Mais tous les ingrédients sont là pour notre régal : histoire originale, répliques fines et droles, personnages bigarrés, musique bien choisie, direction au millimètre et ... Woody Allen !
Je dois dire qu'il m'a charmé par son humour et son air de plus en plus Droopy, mais à la vanne acérée .
Des répliques comme "je suis né de confession hébraique, mais je me suis converti au narcissisime" ou "ca me rappelle la soirée déguisée où tu étais en Peggy ; tu portais un masque, non ?" ne sont que 2 exemples parmi d'autres, et valent le déplacement .
L'histoire, comme dans la plupart de ses films, n'est que prétexte à des situations, des échanges ; le propos n'est pas aussi philosophique ou psychanalytique que dans ses opus plus anciens : doit on en déduire que W.Allen a fini son travail sur lui-même ?

Peu importe : on y prend un plaisir sain et léger, on sort de la salle comme après un bon bol d'air. Et ce n'est déjà pas si mal ...