Réalisé par Jean-Marc Vallee - Fiche Allociné
Avec Michel Cote, Marc-André Grondin, Émile Vallée
Film canadien.
Genre : Comédie dramatique
Durée : 2h 9min.
A priori, ce petit film canadien n'a d'autre prétention que de celle de raconter une saga familiale, l'histoire d'une famille de cinq garçons très différents que l'on voit grandir entre les années 1960 et les années 1990.
Et pourtant, très vite, on réalise qu'il rassemble tous les ingrédients du grand, du très grand film:
Pas seulement par ses dialogues drôles et tendres (les sous-titres en français s'imposent même si l'on croit que le québéquois est du français), pas seulement pour ses personnages touchants, pas seulement pour sa musique (les amateurs de Bowie et des Pink Floyd ne seront pas déçus - grande scène du héros dans la peau de Ziggy Stardust- ), pas seulement pour son rythme.
Le réalisateur a su mener en haleine le spectateur pendant plus de deux heures sans fléchir, sans l'ennuyer ne serait-ce qu'une seule minute.
Et même s'il existe un personnage central, celui de Zachari Beaulieu (joué principalement par Marc-André Grondin, dont la beauté crève l'écran), il n'en reste pas moins que les autres ont leur part dans cette saga. Le père et la mère en particulier.
C'est une histoire d'amour: celle d'un père et d'un fils, celle d'une mère et de son fils, celle d'un garçon pour un autre.
C'est l'histoire des liens entre frères, de la connivence qu'ils peuvent partager mais aussi de la haine qu'ils peuvent éprouver les uns envers les autres.
C'est l'histoire de la découverte de son homosexualité, de la crainte de l'assumer, de la volonté de l'oublier, de l'enfouir par amour et par respect pour un père rétrograde.

On passe du rire aux larmes et des larmes au rire en un temps record.
Et quand on sort de cette expérience, on se dit essentiellement une chose: pourquoi si peu de films parviennent à nous émouvoir autant!
Si vous ne l'avez pas encore vu, courez y immédiatement et sans délai. On attend avec impatience le prochain film du réalisateur (Jean-Marc Vallée).

La note de Julie: 18/20